logo

Quelles sont les raisons d'un saignement du nez chez un adulte?

N'importe qui au moins une fois, mais devait faire face à des saignements de nez. Mais tout le monde ne sait pas pourquoi ils saignent du nez. Les causes de ce phénomène chez l'adulte peuvent être très différentes: surmenage et fatigue, lésions nasales, ainsi que d'autres maladies plus graves.

Dans les cas où les saignements de nez se produisent assez souvent, vous devez immédiatement subir un examen médical pour identifier la cause réelle ou la maladie.

De tels symptômes peuvent signaler la maladie de divers organes internes - le foie, les reins et le sang. En outre, les saignements de nez peuvent être causés par des maladies cardiovasculaires, des rhumatismes et diverses maladies infectieuses.

Classification

La quantité de sang qui coule du nez peut aller de quelques millilitres à un demi-litre.

  1. Il est considéré comme une perte de sang insignifiante de quelques millilitres. De tels saignements ne sont pas dangereux pour la santé et n'entraînent aucune conséquence. Le seul point négatif peut être la peur, l'hystérie ou l'évanouissement chez les jeunes enfants.
  2. La perte de sang est considérée comme modérée si son volume n'excède pas 200 ml. Cette perte de sang provoque une faiblesse légère, des vertiges, un pouls rapide et des mouches clignotantes devant ses yeux. Blanchiment possible des muqueuses et de la peau visibles.
  3. On parle de perte sanguine massive dans les cas où jusqu’à 300 ml de sang coulent en tout ou en une étape. Elle s'accompagne de symptômes plus graves en comparaison d'un degré léger: faiblesse, acouphènes, vertiges, maux de tête, soif, essoufflement.
  4. Les saignements abondants se caractérisent par un volume important - 500 ml et plus. Une perte de sang massive entraîne un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale de la tension artérielle, une léthargie, des troubles de la conscience allant jusqu’à sa perte, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes.

En outre, les saignements de nez peuvent être divisés en locaux et généraux. Les locaux sont ceux qui causent le sang pour des dommages localisés au nez, et ceux qui causent des saignements en général.

Pourquoi un adulte saigne du nez: causes

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

Examinons plus en détail les principales raisons pour lesquelles un adulte peut saigner du nez et ce qu'il faut faire dans ce cas:

  1. Blessure - le plus souvent, diverses lésions au niveau du visage entraînent des lésions au nez, qui peuvent être accompagnées d'une fracture du septum accompagnée d'un saignement marqué. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.
  2. L'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.
  3. Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignements de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.
  4. Le séchage des muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le dessèchement de la muqueuse nasale peut être le résultat d’une exposition prolongée à l’air sec ou au gel.

Le deuxième groupe de saignements de nez est causé, en règle générale, par des raisons beaucoup plus graves, consistant en des troubles systémiques. Dans ce cas, les saignements de nez ne constituent pas un état pathologique distinct, mais une manifestation des symptômes de maladies de tous les organes et de tout système physiologique, le plus souvent respiratoire et circulatoire. Ce groupe comprend des maladies telles que:

  1. L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais c'est plus une bénédiction qu'un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. A propos, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.
  2. Le processus inflammatoire de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins, les rendant plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique, des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.
  3. Papillomes dans le nez - croissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.
  4. Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant diagnostiqué avec un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.
  5. Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec apparition de divers saignements (internes et externes).
  6. Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.
  7. Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont des médicaments qui empêchent la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler lors de l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.
  8. Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.
  9. Troubles associés aux troubles de la coagulation, tels que l'hémophilie.
  10. Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Chez l'adulte, la cause la plus fréquente de saignements nasaux est la lésion des vaisseaux de la partie antérieure de la cloison nasale (site de Kisselbach), pénétrée de manière dense par un réseau de petites artérioles et de capillaires. En règle générale, ces saignements ne constituent pas une menace pour la santé humaine. Le sang du nez s'écoule sous forme de gouttes ou d'un mince filet et, avec une coagulation normale, s'arrête rapidement de lui-même.

La situation est pire lorsque les vaisseaux des parties supérieure et postérieure de la cavité nasale sont endommagés. Les artères sont nettement plus larges ici que dans la section antérieure et, par conséquent, le saignement est plus important, peut nuire considérablement à la santé et même être fatal en raison d'une perte de sang importante. Dans ce cas, le sang coule dans un flux rouge vif non mousseux, peut apparaître de la bouche et ne s'arrête pratiquement pas tout seul.

Que faire lorsque le sang coule du nez?

Il est inutile de traiter les symptômes exclusivement, car la maladie sous-jacente doit être éliminée. Provoque des saignements nasaux fréquents définit le médecin. Il est nécessaire de consulter un thérapeute ou un pédiatre et un otolaryngologue. Pour le diagnostic, vous devrez passer une formule sanguine complète et vérifier sa coagulation.

Les saignements de nez peuvent ne pas être si inoffensifs. Beaucoup ne font pas assez attention à cela. Si le sang du nez est perturbé dans de rares cas et ensuite en raison d'un stress mécanique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Si le sang du nez est souvent perturbé, il se produit une projection ou le saignement est abondant et prolongé - tout ceci est un signal pour la demande rapide de l'aide d'un spécialiste.

Comment arrêter le saignement du nez?

Si le sang coule du nez à la suite de dommages mécaniques et d'un léger mal de tête, il n'y a aucun signe de maladie grave, vous pouvez régler le problème vous-même. La séquence des tâches est la suivante: d’abord, arrêtez le saignement, puis avec l’aide d’analgésiques, vous pouvez réduire l’intensité de la douleur.

Prenez une position assise et inclinez légèrement la tête en arrière. Desserrer le nœud de cravate, déboutonner le col. N'inclinez pas la tête vers l'avant, car cela provoquerait un afflux de sang vers le nez et une augmentation des saignements. Il est également impossible d'incliner la tête en arrière - le sang pénètrera dans le nasopharynx et entraînera des vomissements.

Sur le nez, vous pouvez mettre un morceau de glace ou une serviette humidifiée avec de l'eau froide - brièvement, pendant dix minutes. Une lingette humidifiée à froid peut également être appliquée sur la nuque. Il est conseillé d'appuyer sur la narine d'où elle saigne pendant 5 à 10 minutes, jusqu'à ce que le saignement cesse. Si le saignement est intense ou ne s’arrête pas, utilisez des tampons. Les cotons-tiges imbibés de peroxyde d'hydrogène conviennent à cet effet. Ils doivent être insérés dans le nez, mais pas trop profondément, et rester assis pendant 10 à 15 minutes.

S'il n'y a pas de tampon ni de peroxyde d'hydrogène, insérez un bandage dans la narine d'où coule le sang, en laissant au moins 10 centimètres à l'extérieur pour pouvoir le retirer facilement des narines. Ceci est fait pour empêcher la circulation du sang du nez. De plus, si vous avez des préparations vasoconstricteurs pour l’instillation du nez, mettez quelques gouttes sur un tampon et insérez-le dans votre nez. Ces gouttes aideront à resserrer le vaisseau endommagé, ce qui a causé le saignement. Ensuite, placez la personne dans une pièce fraîche, calme et sombre. Il se trouve que ces mesures sont déjà suffisantes.

Si le saignement est abondant et ne peut pas être arrêté assez rapidement à la maison, la tête fait mal, la parole, la vision ou la conscience dans son ensemble sont perturbées - appelez immédiatement une ambulance.

Saignements de nez fréquents chez l'adulte

La membrane muqueuse de la cavité nasale est enrichie d'un réseau de capillaires dont les dommages provoquent une hémorragie. Le phénomène est de nature pathologique et sert parfois de signe de maladie du corps et non de symptôme indépendant. Si chez les enfants, les saignements de nez peuvent être provoqués par une irritation de la membrane nasale interne avec les doigts, il existe plusieurs raisons pour cette situation désagréable chez l'adulte. Cependant, des épisodes d’hémorragie répétés régulièrement devraient servir de motif pour obtenir des soins médicaux.

Souvent, le nez saigne chez un adulte: cause

Les saignements n'entraînent pas la mort, mais vous permettent d'identifier un problème de santé à un stade précoce, car il s'agit d'un symptôme assez prononcé. Les facteurs pouvant causer un phénomène hémorragique sont divisés en facteurs locaux (locaux) et systémiques (communs). La première catégorie comprend:

  • Dommages mécaniques à la cloison nasale (plus souvent - dans le gymnase).
  • Difformités congénitales de la structure anatomique de la cavité nasale.
  • Activités chirurgicales ou diagnostiques reportées.
  • Inhalation de narcotiques ou de vapeurs chimiques.
  • Air sec - surtout en hiver.

Les saignements provoquent souvent des processus inflammatoires aigus de la cavité nasale, se produisant pendant la période de latence.

Les facteurs prédisposants courants incluent des maladies n'impliquant pas une violation mécanique de l'intégrité de la membrane muqueuse:

  • Manque de vitamines dans le corps (plus souvent - vitamine C).
  • Problèmes de coagulation du sang et maladies dans lesquelles il survient (principalement de nature oncologique).
  • Déséquilibre hormonal.
  • Hypertension artérielle.
  • Long séjour au soleil.
  • Surmenage physique.
  • Forte diminution de la pression artérielle.
  • Anémie de forme sévère.
  • Maladies de genèse infectieuse, accompagnées d'hyperthermie et d'intoxication persistante.

Les anticoagulants peuvent entraîner l'apparition de saignements de nez. La maladie est souvent causée par une lésion cérébrale traumatique, lorsqu'un symptôme hémorragique indique une fracture de la base du crâne.

Quels sont les signes de saignement nasal?

Il n'y a pas de précurseurs. La condition se présente soudainement, un flux de sang peut être libéré d'une narine ou simultanément de deux, ce qui permet de classer le saignement comme étant unilatéral ou bilatéral. En fonction du volume de pertes sanguines, il existe quatre stades d'hémorragie: modérée à abondante (sang séparé supérieur à 500 ml).

Si le phénomène pathologique est insignifiant, le bien-être du patient demeurera sans changement significatif.

Avec une perte de sang plus importante, il y a une diminution de la pression artérielle, la peau devient pâle, recouverte de sueur, il y a une faiblesse et le besoin de prendre une position horizontale, des vertiges. Si une personne prend la mauvaise position, le sang n'a pas la capacité de se distinguer du canal respiratoire et coule dans le fond de la gorge. La masse dans l'estomac provoque des vomissements.

Le choc hémorragique provoque des saignements prolongés, ce qui entraîne une tachycardie et une diminution de la pression artérielle jusqu'à un nombre critique. Cette condition devrait être la base de l'hospitalisation. En outre, il faut rechercher des soins d'urgence en cas de saignement nasal régulier si l'hémorragie ne peut être arrêtée ou en cas de lésion cérébrale traumatique accompagnée du syndrome dit de lunettes (cyanose autour des yeux) associé à un saignement nasal.

Traitement des saignements fréquents du nez chez l'adulte

Les premiers soins consistent à procurer au patient une paix physique et psychologique et à réaliser une tamponnade antérieure du nez.

  • En inclinant la tête en avant, vous devez humidifier la section pré-enroulée d'un bandage ou d'une gaze avec une solution d'eau oxygénée à 3%, puis bloquer le canal respiratoire avec un appareil spécialement conçu. Inutile de demander au patient de rejeter la tête en arrière - cette erreur contribuera au fait que la pression artérielle diminuera, que les vertiges augmenteront et qu'une syncope se développera. Le flux sanguin sera avalé par réflexe et, atteignant l'estomac, provoquera l'envie de vomir.
  • Au nez, vous devez imposer un froid - une bulle de glace ou une serviette humidifiée à l’eau froide. Si l'état de la personne le permet, il peut pincer les ailes du nez.
  • Parfois, le problème ne peut pas être résolu uniquement à l'échelle des premiers secours. Vous devez alors appeler un médecin. Avant l'arrivée des médecins, mesurez le niveau de pression artérielle et la température.

Si l'état du patient est considéré comme modéré ou grave, il est hospitalisé dans l'unité de soins intensifs. Le traitement des saignements de nez dépend de la cause sous-jacente.

Le diagnostic est effectué dans deux directions: laboratoire et instrumentale. Le diagnostic de laboratoire vise à déterminer le taux de coagulation sanguine, le taux d'hémoglobine et l'élimination de l'anémie.

L'examen instrumental est réduit à la rhinoscopie et à la pharyngoscopie - les méthodes permettront de s'assurer que la lésion n'est pas la partie de la gorge ou de l'oreille.

Si le saignement s'est ouvert à la suite d'une blessure cranio-cérébrale ayant provoqué une fracture du crâne, l'hospitalisation a lieu au service de neurochirurgie, où une intervention chirurgicale d'urgence et un traitement par perfusion active sont pratiqués. En période postopératoire, l’oxygénothérapie et la surveillance des signes vitaux sont effectuées.

Les saignements causés par une carence en acide ascorbique empêchent l'administration de vitamine C dans une solution de glucose à 5% par perfusion ou en prescrivant de l'ascorutine. La nutrition est également ajustée: les agrumes et les pommes sont recommandés.

Si l'anémie est à l'origine d'une affection désagréable, les préparations à base de fer administrées quotidiennement par voie intramusculaire augmentent les taux d'hémoglobine. Il est également important de revoir le régime alimentaire en faveur du foie de boeuf, du sarrasin, de la grenade, des abricots secs, des épinards et du soja.

Les saignements qui se développent à la suite d'une lésion oncologique ou d'une chimiothérapie différée doivent être évalués par un oncologue: il peut être nécessaire de réviser l'ordonnance ou d'ajuster la posologie des médicaments du programme thérapeutique principal.

La pression artérielle élevée est arrêtée par un comprimé d'antihypertenseur, qui doit être placé sous la langue. Si l'outil n'a pas eu d'effet positif, une solution de Dibazol et de papavérine est injectée par voie intramusculaire. Dans le cas où la pression artérielle a atteint un niveau critique, une solution de sulfate de magnésie est injectée par voie intraveineuse. L'hospitalisation n'est pas nécessaire dans tous les cas cliniques.

La nécessité d'un traitement substitutif est un cas rare: la transfusion sanguine indirecte est réalisée uniquement avec un saignement abondant, accompagné d'un choc hémorragique.

Après le début de votre rétablissement, vous devriez abandonner vos mauvaises habitudes, vous limiter aux surmenages nerveux et suivre un régime alimentaire sain. L'irritation de la membrane nasale, la réduction de la durée du sommeil, les exercices au gymnase sans équipement de protection spécial ne sont pas recommandés.

Il est possible que les visites chez le médecin soient régulières - cela évitera une détérioration soudaine de la santé et éliminera la maladie sous-jacente qui a causé les saignements de nez.

Examinez les causes des saignements nasaux chez les adultes.

Le saignement nasal, appelé scientifiquement épistaxis, est une pathologie assez courante que chaque adulte a rencontrée au moins une fois dans sa vie. Elle se caractérise par un écoulement de sang par le nez, provoqué par la rupture des vaisseaux sanguins. Il arrive que la perte de sang soit si importante qu'elle menace non seulement la santé, mais également la vie du patient. La muqueuse nasale est très fine et se caractérise par la présence d’un très grand nombre de vaisseaux sanguins. En règle générale, quand ils sont endommagés, le sang coule par les narines (ou une narine), mais il arrive que le contenu des vaisseaux tombe dans le larynx.

Raisons

Les facteurs locaux comprennent:

  • traumatisme externe ou interne du nez;
  • la présence d'un objet étranger dans la cavité nasale;
  • des maladies inflammatoires, telles que, par exemple, ARVI, sinusite, rhinite, antrite;
  • développement anormal du système vasculaire de la cavité nasale;
  • usage de drogues par inhalation;
  • cancer du nez;
  • faible humidité de l'air, que le patient inhale depuis longtemps;
  • utilisation d'un cathéter d'oxygène nasal qui sèche la membrane muqueuse;
  • utilisation fréquente de certains médicaments sous forme de spray nasal;
  • interventions opérationnelles.

Les facteurs systémiques comprennent:

  • réactions allergiques;
  • l'hypertension;
  • augmentation de l'activité physique;
  • soleil ou coup de chaleur;
  • conditions catarrhales;
  • effets secondaires de certains médicaments;
  • usage fréquent d'alcool et de boissons à base d'alcool provoquant la dilatation des vaisseaux de la cavité nasale;
  • maladies du système circulatoire;
  • pathologistes du foie;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladies infectieuses graves dans lesquelles il y a augmentation de la perméabilité vasculaire;
  • certaines maladies héréditaires;
  • activité professionnelle, associée à de fortes pointes de pression (plongeurs, alpinistes, sous-mariniers);
  • troubles hormonaux, par exemple pendant la grossesse.

Vidéo sur les causes des saignements de nez

Causes chez les personnes âgées

Cela est dû aux modifications de la muqueuse nasale liées à l’âge - celle-ci devient beaucoup plus sèche et plus fine. Dans le même temps, les fonctions de contraction vasculaire sont beaucoup plus faibles qu’au jeune âge. Dans plus de 80% des cas de référence à un spécialiste des personnes âgées, le patient est diagnostiqué avec des anomalies du système hémostatique.

En outre, chez les patients âgés, il existe une forte progression de l'hypertension, dans laquelle les vaisseaux nasaux fragiles ne sont pas en mesure de résister à la pression du sang et à la rupture. Dans les cas où les personnes âgées, accompagnées de signes d'hypertension, de saignements de nez ouverts, il est très important de demander l'aide d'urgence à des professionnels de la santé, car cette situation suggère que l'hypertension a atteint son apogée.

Raisons pour saigner d'une seule narine

Les causes suivantes contribuent à l'écoulement du sang d'une narine:

  • courbure du septum nasal;
  • traumatisme du vaisseau nasal;
  • la présence d'un objet étranger dans le nez;
  • la présence d'une tumeur bénigne ou maligne dans la narine.

Classification

L'épistaksis chez l'adulte est classé selon divers critères: par emplacement, fréquence d'apparition, mécanisme d'apparition; par type de lésion vasculaire, par volume de perte de sang.

  • Selon le lieu, on distingue les formes suivantes de saignement de la cavité nasale:

antérieure, qui prend naissance dans la cavité nasale antérieure. Cette forme d’épistaxis est la plus courante, ne constitue pas une menace pour la vie du patient et s’arrête d'elle-même ou après quelques manipulations;

postérieur, dont le foyer est situé dans les parties postérieures de la cavité nasale. Souvent, un tel saignement nécessite des soins médicaux. Cette forme de pathologie se caractérise par une pénétration partielle de sang dans la gorge et son écoulement par le nez.

unilatérale, dans laquelle le sang ne coule que d'une narine;

bilatérale, dans laquelle le flux de sang est noté des deux narines.

  • Selon la fréquence des manifestations émettent:

récurrent, qui se répète périodiquement;

sporadique, survenant rarement ou une fois.

  • Selon le mécanisme d'occurrence, les saignements de nez sont classés en:

capillaire (en cas de lésion des petits vaisseaux superficiels);

veineux (à la rupture des veines de la cavité nasale);

artériel (sur les dommages des grandes artères).

  • Le volume de perte de sang pendant l'épistaxis est comme suit:

saignement mineur, la quantité de sang dans qui ne dépasse pas 70-100 ml;

modérée, la quantité de sang produite dans laquelle est 100-200 ml;

massive, avec une perte de sang de plus de 200 ml;

saignement abondant en portions de 200 à 300 ml ou une fois, au cours duquel le patient perd plus de 500 ml de sang. La condition nécessite un traitement immédiat!

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur les causes des saignements de nez, ainsi que les détails de cette maladie.

Tableau clinique

Les saignements antérieurs du nez sont déterminés par l'écoulement de sang des narines (ou d'une narine) par un filet ou des gouttes.

Avec les saignements dorsaux, il peut ne pas y avoir de manifestations évidentes chez les adultes. Le sang coule souvent dans la gorge, entraînant les symptômes suivants:

  • se sentir nauséeux;
  • vomissement de masse sanglante;
  • hémoptysie;
  • décoloration et consistance des selles (les masses fécales deviennent noires et présentent une consistance semblable à celle du goudron).

Le tableau clinique de cette affection dépend du volume de sang perdu. En cas de saignement mineur, l’état général du patient reste stable. Avec des saignements massifs à long terme et massifs chez les patients présentant les symptômes suivants:

  • faiblesse générale, fatigue;
  • bruit étranger dans les oreilles, congestion de l'oreille;
  • l'apparition de taches et de mouches devant les yeux;
  • sensation de soif;
  • mal de tête et sensation de vertige;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • l'acquisition de teint pâle de la peau, pâleur des muqueuses;
  • légère dyspnée.

Avec les saignements abondants chez les adultes, il y a:

  • une léthargie et d'autres troubles de la conscience;
  • arythmie, tachycardie;
  • pouls filant;
  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution du volume ou absence complète d'urine.
Important: les saignements abondants nécessitent un traitement urgent, car ils menacent la vie du patient.

Diagnostics

Afin de prescrire le traitement nécessaire aux saignements de nez, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet. Le diagnostic d'épistaxis consiste à déterminer la cause de la pathologie et comprend les éléments suivants:

  • prise d'histoire;
  • examen externe du patient;
  • examen de la cavité nasale du patient;
  • inspection du pharynx et du nasopharynx.

Dans certains cas, un diagnostic différentiel est réalisé, ce qui permet d’exclure (ou de détecter) les foyers de saignement situés dans d’autres organes (poumons, estomac, œsophage). Dans de tels cas, le sang peut pénétrer dans la cavité nasale et en sortir par les narines.

Important: le diagnostic et le traitement de cette maladie n’est qu’un spécialiste.

Premiers secours

En cas de saignement de la cavité nasale, les mesures suivantes doivent être prises:

  1. Calmez ou calmez la victime. La respiration profonde peut aider avec l'anxiété. Cela aide à réduire la surstimulation émotionnelle et à prévenir une augmentation du rythme cardiaque et une augmentation de la pression artérielle, ce qui ne peut qu'aggraver la situation.
  2. Asseyez-vous ou asseyez-vous une personne qui a ouvert un saignement dans une position confortable, avec la tête légèrement inclinée vers l'avant afin que le sang puisse couler librement.
  3. Appuyez sur votre narine avec le sang de votre doigt au septum nasal pendant plusieurs minutes. Cela contribue à la formation d'un caillot sanguin au point de rupture du vaisseau.
  4. Goutte dans le nez pour 6-7 gouttes de médicaments nasaux vasoconstricteurs, par exemple Naphthyzinum, Glazolin, etc.
  5. Mettez 8-10 gouttes de peroxyde d'hydrogène (3%) dans chaque narine.
  6. Fixez une compresse froide sur le nez (vous pouvez utiliser de la glace du réfrigérateur ou un chiffon imbibé d’eau froide). Maintenir une compresse pendant 10-15 minutes, après quoi une pause de 3-4 minutes. Répétez la procédure 2-3 fois.
  7. Les experts recommandent de plonger les mains dans l’eau froide et les pieds au chaud lors de l’ouverture du saignement du nez. Cette manipulation aide à rétrécir rapidement les vaisseaux et, en conséquence, à arrêter le flux de sang.

Qu'est-ce qui ne peut absolument pas être fait?

Certaines personnes, confrontées au sang qui coule du nez, font un certain nombre d'erreurs pouvant entraîner de graves complications. En plus des idées sur ce qui doit être fait, il est important de savoir quoi faire est strictement interdit. Donc, il est IMPOSSIBLE:

  • prendre une position horizontale. Dans ce cas, le sang pénètre dans la tête, entraînant une augmentation de l'intensité des saignements;
  • rejette ta tête en arrière. Dans ce cas, le sang pénètre dans les voies respiratoires, ce qui peut provoquer des vomissements. En outre, des saignements peuvent pénétrer dans les bronches, ce qui entraînera une toux et, par conséquent, une forte augmentation de la pression. En outre, la chute de la tête conduit à pincer les veines, augmentation de la pression artérielle;
  • montrer Cette action empêche thromoobrazovaniyu sur le navire endommagé;
  • essayer indépendamment d'extraire un corps étranger de la cavité nasale (si le saignement a été causé par elle). Dans ce cas, de mauvaises actions peuvent conduire à la pénétration de l'objet dans le système respiratoire.

Quand une aide médicale est-elle nécessaire?

Dans certaines situations, la recherche de soins d'urgence est essentielle. Appelez immédiatement l'ambulance dans les cas suivants:

  • saignements causés par une blessure au nez ou à la tête;
  • les saignements sont longs et ne s'arrêtent pas lors des premiers soins;
  • on note une perte de sang abondante;
  • exacerbation des pathologies rénales ou hépatiques;
  • l’état de santé du patient se dégrade fortement et se manifeste par un malaise général, une pâleur, des vertiges, des évanouissements.

Matériel détaillé et intéressant sur le traitement possible des saignements de nez

Des complications

En règle générale, les saignements de nez mineurs ne donnent pas lieu à des complications ni à des conséquences négatives.

Les saignements massifs du nez peuvent être compliqués par une augmentation de la perte de sang et des troubles fonctionnels du système des organes internes, y compris le choc hémorragique - une affection se traduisant par une confusion ou une perte de conscience, une chute de tension, un pouls filamenteux, une tachycardie.

Les saignements de la cavité nasale sont une affection pouvant être le symptôme d'une maladie grave et dangereuse.

Les épistaxis fréquents, ainsi que les pertes de sang abondantes, nécessitent une consultation urgente auprès d'un spécialiste, un diagnostic détaillé et un traitement approprié.

Sang du nez chez l'adulte: causes, types, premiers secours

Les saignements de nez peuvent commencer au moment le plus inattendu et les causes de ce phénomène sont nombreuses: des dommages mécaniques habituels aux vaisseaux nasaux aux maladies plus graves. Pourquoi saigne du nez, un spécialiste peut vous aider à déterminer à qui vous devez vous adresser si le saignement se reproduit à plusieurs reprises. Dans tous les cas, vous devez savoir comment arrêter le sang et quelles actions prendre lorsque de simples méthodes ne vous aident pas.

Classification des saignements de nez

Le saignement du nez (épistaxis scientifique) est un développement anormal dans lequel le sang coule des vaisseaux de la cavité nasale. Le risque d'une telle affection peut être une perte de sang importante, qui menace la vie et la santé d'une personne. Selon les statistiques, environ 20% de tous les patients atteints d'épistaxis ont recours à des médecins ORL pour obtenir une aide d'urgence. 80 à 85% des patients sont diagnostiqués avec des problèmes avec le système hémostatique. Environ 85% des cas d'épistaxis sont un symptôme de maladies d'organes et de systèmes du corps, et dans 15% des cas, les causes du phénomène sont des pathologies de la cavité nasale.

Les types de saignements de nez sont déterminés par leur abondance:

  1. Hémorragie mineure - plusieurs millilitres de sang coulent d'une narine. L'hémorragie peut être arrêtée rapidement avec l'aide appropriée. Moments négatifs de l'état - peur, confusion, malaise.
  2. Hémorragie modérée - environ 300 ml de sang sortent du nez chez l'adulte. Les conséquences d'une perte de sang abondante sont les suivantes: nausée, faiblesse du corps, "mouches" devant les yeux, soif, pouls rapide, blanchissement de la peau, essoufflement et bourdonnement des oreilles.
  3. Les saignements abondants (massifs, forts) sont dangereux pour l'homme. La perte de sang peut dépasser 300 ml. La médecine a enregistré des cas où le volume de sang sortant du nez était supérieur à un litre. La conséquence de cet état peut être un choc hémorragique, accompagné d'une perte de conscience, d'une baisse significative de la pression artérielle, d'une circulation sanguine insuffisante dans les organes.

Les saignements nasaux se distinguent par l'avant (le sang sort par les narines vers l'extérieur) et par l'arrière (le sang descend à l'arrière du nasopharynx). Les hémorragies antérieures sont rarement abondantes, elles ne menacent ni la vie ni la santé de la victime, elles peuvent être arrêtées indépendamment. Les saignements arrière sont caractérisés par une profusion excessive et ne peuvent être arrêtés qu'avec l'aide d'un médecin.

Causes de l'hémorragie nasale

Le sang du nez peut aller pour de nombreuses raisons, qui sont divisées en général et local.

Le sang du nez chez l'adulte peut être dû à l'influence de facteurs externes. Ceux-ci comprennent:

  1. Être dans des conditions d'air sec. En raison de l'inhalation constante d'air sec, la membrane muqueuse du nez se dessèche et adhère aux petits vaisseaux, qui à leur tour deviennent également faibles et cassants.
  2. Utilisation à long terme de certains groupes de médicaments: corticostéroïdes, antihistaminiques, gouttes vasoconstricteurs, anticoagulants.
  3. Surchauffe du corps, soleil ou coup de chaleur. La condition est généralement accompagnée de faiblesse, de malaise, de nausée, d'évanouissement. Il y a un bourdonnement dans les oreilles.
  4. Éternuements ou toux sévères, à la suite desquels la pression dans les vaisseaux du nez augmente fortement.
  5. Intoxication du corps par inhalation de vapeurs nocives, gaz, aérosols, thermo, électro et chemoozhog muqueux, exposition prolongée aux radiations du corps.
  6. Chute de pression dans l'atmosphère.
  7. Effort physique sévère.

Causes de saignements de nez fréquents

Pour expliquer pourquoi le nez saigne souvent, sous l'autorité d'un médecin qui a complètement examiné le patient. La raison de l'épistaxis régulier est une caractéristique de la structure de la cavité de l'organe olfactif. De légers saignements nasaux réguliers lors d'éternuements, de toux ou de rhinite suggèrent une fragilité des vaisseaux du plexus de Kisselbach. Le sang par le nez à Ozen (également appelé rhinite atrophique) provient souvent du dessèchement des muqueuses et des vaisseaux qui éclatent et qui saignent.

Une épistaxis fréquente est observée avec une instabilité hormonale. Un phénomène particulièrement dangereux est considéré pour les femmes enceintes qui subissent une grave restructuration du corps au cours de cette période. En raison de l'augmentation du niveau d'hormones sexuelles, le remplissage sanguin des vaisseaux de tout le corps augmente. Et si une femme a des vaisseaux faibles et fragiles, elle peut avoir des saignements fréquents du nez. Chez la femme enceinte, ce symptôme indique une pression artérielle élevée, des problèmes de reins ou du foie.

Les causes des saignements de nez sont toujours là. Pour établir ce qui a causé le saignement, aidera à compléter l'examen du corps. Sur la base des résultats des tests et des recherches, le médecin traitant choisira la méthode de traitement optimale. Dans tous les cas, si les saignements de nez ont commencé sans cause, il convient de les examiner à la clinique - l'auto-traitement peut être destructeur.

Les premiers signes de saignements précédents. Comment reconnaître?

Reconnaître le sang du nez ou non n'est pas si difficile. La principale chose à faire attention aux signes caractéristiques de la perte de sang nasale:

  1. Précurseurs: vertiges, sensation de brûlure et d'inconfort au nez, bourdonnement aux oreilles, maux de tête, pâleur de la peau, augmentation de la pression artérielle, accélération du rythme cardiaque, essoufflement.
  2. En règle générale, le sang coule du nez, non moussé, mais homogène. Si elle fait des bulles et mousse, l’origine du saignement est pulmonaire.
  3. Avec l'épistaxis, le sang est rouge foncé, avec une hémorragie pulmonaire - rouge vif, et des saignements gastriques - noir, plus proche de la couleur du café, de consistance épaisse.
  4. Si du sang coule le long de la paroi arrière du nasopharynx, le patient peut alors développer des vomissements avec un mélange de sang noir.

Au cours de l'examen, le médecin déterminera exactement quel type de saignement du nez et quelle est sa cause. Pour poser un diagnostic, vous devrez subir une pharyngoscopie, une échographie des organes internes, un coagulogramme, un ECG, un EEG, un échoCG, une radiographie du nasopharynx, une IRM du nasopharynx et une analyse d'urine, ainsi que des analyses de sang.

Comment arrêter l'épistaxis? Premiers secours en cas de saignement

Si un adulte ou une personne âgée saigne du nez, procédez comme suit:

  1. Les premiers soins consistent à arrêter les saignements. Tout d'abord, vous devez vous calmer, asseyez la victime sur une chaise, inclinez légèrement la tête vers l'avant.
  2. Pour que l'air pénètre librement dans les poumons de la victime, vous devez ouvrir la ceinture, nouer la cravate (si l'épistaxis est observé chez les hommes), déboutonner le soutien-gorge, retirer les bijoux (si le sang du nez provient de femmes).
  3. Au nez, vous devez mettre une compresse froide (de la glace du congélateur, enveloppée dans une serviette de table). Gardez la compresse nécessaire 10 minutes.
  4. Si le sang a coulé dans le nasopharynx, il doit cracher.
  5. En cas de faible saignement, vous pouvez pincer les narines au niveau des ailes du nez pendant 5 à 7 minutes. S'il y a un assistant qui va serrer les narines blessées, le patient peut tendre ses deux mains vers le haut, si l'épistaxis est observé à partir de deux narines, ou une qui correspond au passage saignant du nez. Ainsi, le flux sanguin dans le corps ralentit et le caillot de sang résultant obstrue le vaisseau.
  6. Avec des saignements importants dans les narines peut égoutter 3% de peroxyde ou de tout médicament à action vasoconstricteur.
  7. Si le sang continue de couler, le peroxyde est appliqué sur un coton-tige et injecté dans le passage nasal en le pressant doucement contre la paroi centrale du nez.
  8. Si le nez saigne de manière inattendue en raison d'une surchauffe, la victime doit être transportée dans un endroit frais et une compresse de glace appliquée sur le nez. La victime devra être hospitalisée.
  9. Si le patient est inconscient, vous devez le coucher sur le dos, la tête sur le côté. Ensuite, appelez une ambulance.
  10. Si, en 15 à 20 minutes, les premiers soins ne donnent pas de résultats positifs, vous devez contacter la clinique.

Si les mesures visant à enrayer l'hémorragie nasale ont porté leurs fruits et si la victime se sent bien, vous devez lui donner du thé sucré et l'apporter à l'air frais.

Qu'est-ce qui est interdit de faire?

  1. Rejette la tête en arrière - le sang peut traverser l'œsophage, provoquant un réflexe de vomissement; provoquer étouffement.
  2. Il n'est pas nécessaire de faire couler le sang du nez: les saignements abondants sont la conséquence d'éruptions cutanées.
  3. Vous ne pouvez pas retirer le coton-tige des narines avec un mouvement brusque - il doit d'abord être imbibé de peroxyde.
  4. Vous ne pouvez pas vous pencher beaucoup en avant - l'hémorragie augmente.
  5. Il n'est pas recommandé de se coucher horizontalement et de tenir directement la tête, il est préférable de la tourner sur le côté.
  6. Si la raison pour laquelle du sang est versé du nez est devenue un objet étranger, vous ne devriez pas essayer de le récupérer vous-même.

Quand aller chez le médecin?

Les soins médicaux doivent être adressés si:

  • perte de sang abondante (200 ml);
  • il y a un traumatisme du nez ou du crâne;
  • si le saignement de nez soudainement commencé ne s'arrête pas même après les mesures prises pour l'arrêter;
  • il y a une aggravation des maladies chroniques;
  • des infections virales aiguës ont été diagnostiquées;
  • le bien-être général du patient s'est détérioré;
  • la victime souffre d'hypertension, de diabète;
  • Les symptômes incluent des vomissements de sang.

Thérapie Saignement Nasal

Les méthodes de traitement en pathologie reposent sur trois principes: un soulagement rapide du saignement, un traitement médicamenteux visant à réduire les pertes de sang et un effet sur la cause du problème.

  1. Traitement de la toxicomanie. Si un patient a du sang par le nez et que ce phénomène se répète, il peut être affecté à des médicaments renforçant les vaisseaux, hémostatiques, coagulants et hypotenseurs.
  2. Moxibustion muqueuse nasale. Il est utilisé si les facteurs, pourquoi le sang coule du nez, sont de petits vaisseaux de la paroi antérieure de l'organe.
  3. Oxygénothérapie - oxygénothérapie.
  4. Tamponnade - est effectuée à l'hôpital uniquement par le médecin traitant. La tamponnade de la cavité nasale est distinguée comme antérieure et postérieure. La procédure est réalisée avec des tampons de gaze ou une éponge hémostatique.
  5. Méthodes chirurgicales. En cas de saignement faible, le chirurgien peut injecter de la Novocain (0,5%) ou du dichlorhydrate de quinine (0,5-1%) sous la muqueuse, retirer le septum sous-muqueux nasal et racler les excroissances vasculaires. Si le sang coule constamment dans le nez, une ligature des vaisseaux est effectuée, une dermoplastie nasale est réalisée au cours du problème récurrent (les muqueuses de la partie antérieure de la cavité nasale sont excisées et remplacées par un lambeau de peau prélevé dans l'oreille du patient).

Les raisons pour lesquelles peuvent saigner du nez, beaucoup. Et ceci peut ne pas être un phénomène ponctuel, mais un problème constant, dont l'origine doit être clarifiée sans échec, afin d'éliminer les pathologies graves.

Vient souvent du nez: causes, traitement, prévention

Les saignements de nez fréquents sont un problème assez commun. Pour une raison ou une autre, il survient chez environ un adulte sur cinq. Beaucoup de gens ont peur au début, puis arrêtent de faire attention. Et c'est complètement en vain, surtout si le sang du nez coule presque tous les jours. Cela peut être un symptôme de maladies graves qui, si elles ne sont pas traitées, vont causer de nombreux problèmes.

Contenu de l'article

Danger de saignements de nez

Les saignements de nez ne semblent inoffensifs qu'au premier abord. Avec des dommages aux gros vaisseaux dans le nez, la perte de sang peut être si importante qu’un choc hémorragique se produit. Les premiers signes de perte de sang grave sont les suivants: faiblesse, pâleur, vertiges, nausée, bruit ou acouphènes. Plus tard, la personne perd conscience. Heureusement, cela arrive rarement.

Mais les saignements de nez fréquents comportent d'autres risques:

  1. Pénétration de l'infection. Les vaisseaux sanguins endommagés, même les plus petits, sont des portes ouvertes pour les micro-organismes pathogènes, qui pénètrent ainsi dans le sang et se distribuent instantanément dans tout le corps.
  2. Processus inflammatoires. Après le saignement, des croûtes denses se forment à la surface des muqueuses. Leur présence constante provoque une irritation et une inflammation des tissus délicats. Si vous ne prenez aucune mesure, avec le temps, les muqueuses s’atrophient et cessent de fonctionner normalement.
  3. Temps manqué Des saignements fréquents peuvent être le signe de diverses maladies et ne sont pas toujours associés aux organes respiratoires. Plus tôt la maladie est détectée, plus grande est la possibilité d'empêcher son développement ultérieur ou sa transition vers une maladie chronique.

Par conséquent, ignorer le fait que le sang vient souvent du nez, de toute façon impossible. Mais vous ne devriez pas paniquer à l'avance. Les causes de ce phénomène sont très diverses et la plupart d’entre elles sont facilement éliminables.

Causes externes

Périodiquement et non systématiquement, le sang coule du nez, généralement en raison des effets néfastes de divers facteurs externes. La principale raison dans ce cas est la proximité de la surface des muqueuses ou la fragilité capillaire. Alors, même un peu d'irritation ou de pression suffit pour que le sang apparaisse dans le nez.

La plupart des capillaires sont situés à l'intérieur des ailes du nez et du septum nasal interne. Cette zone s'appelle la zone de Kisselbach et, si elle est endommagée, des saignements cessent rapidement, même si aucune mesure n'est prise.

L'irritation des muqueuses et la rupture des capillaires peuvent provoquer:

  • Air trop sec. Lorsque l'humidité de l'air dans la pièce est insuffisante, le mucus du nez s'épaissit et la surface interne des voies nasales se recouvre de croûtes. Ils irritent et égratignent les muqueuses. Et si vous essayez de les enlever, les capillaires éclatent et le sang commence à couler.
  • Mauvaises habitudes Le tabagisme entraîne un amincissement, une atrophie et des processus dégénératifs dans les muqueuses du nez. La consommation fréquente d'alcool est une intoxication chronique du corps, affaiblissant la défense immunitaire. Dans le cas des fumeurs endurcis, des croûtes sanglantes dans le nez peuvent se former littéralement chaque jour.
  • Maladies professionnelles. Ils deviennent la cause de saignements nasaux fréquents chez les adultes qui travaillent dans des industries dangereuses ou dans de mauvaises conditions de travail. Toux et nez qui coule avec du sang - un problème fréquent chez les mineurs, les constructeurs, les travailleurs des industries chimiques et textiles. Facteur négatif - air constamment pollué, provoquant une inflammation et une irritation des muqueuses.
  • Conditions météorologiques Même chez les médecins, il existe une chose telle que la météorologie. Un pourcentage assez élevé de personnes réagit mal aux changements brusques de la pression atmosphérique ou de la température de l'air. Leur corps répond par un spasme des vaisseaux sanguins. Très souvent, les capillaires éclatent et du sang sort du nez.
  • Blessures au nez. Ceux-ci comprennent non seulement les accidents vasculaires cérébraux et les fractures. Les saignements de nez peuvent être causés par une forte pression prolongée (par exemple, à l’arc de lunettes mal choisies), par une lésion de la membrane muqueuse lors du nettoyage du nez (avec un doigt ou un coton-tige). En cas de blessure grave, il est conseillé de consulter un médecin, surtout si le sang coule trop fort.
  • Exposition de corps étrangers. Il peut blesser ou transmettre fortement les muqueuses du nez et provoquer ainsi des saignements. Tenter de l'éliminer du nez par lui-même dans la plupart des cas ne fait qu'aggraver le problème, il est donc préférable de consulter immédiatement un médecin.
  • Irritants et allergènes. Leur exposition constante entraîne une irritation permanente et un gonflement des muqueuses nasales. Leur surface est desserrée, les capillaires deviennent non protégés, facilement endommagés.

Peut causer des saignements de nez fréquents et une consommation excessive de produits chimiques ménagers. Ils pénètrent non seulement dans les voies respiratoires pendant le nettoyage, les irritent, mais restent également dans l'air pendant un certain temps. Avec leur utilisation constante, les muqueuses des voies respiratoires supérieures subissent en permanence une véritable attaque chimique.

Causes internes

Les raisons internes pour lesquelles le sang du nez chez les adultes est souvent fortement lié au stress sont le stress constant, le surmenage et diverses maladies chroniques. En réalité, le stress provoque également diverses maladies, et le surmenage systématique et le manque de sommeil entraînent une dystonie, un trouble psychosomatique caractérisé par des sauts importants de la pression artérielle.

Les autres maladies dont le symptôme peut être un flot sanguinolent du nez sont:

  1. Hypertension artérielle. Avec des taux supérieurs à 160/100, le sang du nez coule presque toujours.
  2. Trouble de la coagulation sanguine. Assez de la moindre égratignure sur la muqueuse nasale et à partir de là le sang coulera, ce qui est difficile à arrêter.
  3. Changements dans les niveaux hormonaux. Reflété, y compris les indicateurs de la coagulation du sang et peut le réduire.
  4. Maladies du nez et des sinus: sinusite, frontite, sinusite, rhinite chronique.
  5. Maladies cardiovasculaires. Causer des changements atrophiques et la fragilité des vaisseaux sanguins, conduire à des pics de tension artérielle.
  6. Insuffisance hépatique et rénale. Souvent accompagné de poches et d'hypertension.
  7. Oncologie et maladies auto-immunes. Fortement affaiblir tout le corps, y compris en affectant les systèmes cardiovasculaire et immunitaire.

Il est impossible de se débarrasser des saignements nasaux, qui ont des causes internes, sans poser un diagnostic précis. Ils seront répétés jusqu'à ce que la maladie sous-jacente soit au moins au stade de rémission stable. Sinon, toute autre mesure ne sera que temporaire.

Par conséquent, si le sang du nez coule au moins plusieurs fois par mois, c'est déjà une raison sérieuse de consulter un médecin et de subir un examen de diagnostic élémentaire.

L'analyse du sang, de l'urine, du cardiogramme et des rayons X suffit déjà pour évaluer l'état général d'une personne et déterminer s'il a ou non une maladie chronique. Et le reste devrait être décidé par le médecin en fonction de la situation.

Comment arrêter rapidement le sang

Lorsque les saignements nasaux apparaissent, il est tout d'abord nécessaire d'arrêter le sang et de rechercher ensuite ses causes. Les actions correctes vous permettent de le faire en quelques minutes. Et le mal peut conduire au fait que le sang coulera pendant une longue période et que l'infection pénètre dans le nez.

Par conséquent, rappelez-vous qu'en aucun cas vous ne devriez faire:

  • jeter la tête en arrière, car cela ferait couler le sang dans la gorge et augmenterait le saignement;
  • avaler du sang dans la gorge - une grande quantité peut provoquer une augmentation du niveau d'acétone dans le sang;
  • montrer - de cette façon, les caillots de sang déjà formés sont soufflés, ce qui obstrue les vaisseaux sanguins endommagés;
  • rincer le nez avec de l'eau - cela élimine également les caillots; en outre, il peut y avoir des agents pathogènes dans l'eau;
  • pressez gravement le nez, surtout après une blessure - si le nez est cassé, vous pouvez blesser les tissus internes et augmenter le saignement.

Il est correct de vous asseoir et de pencher la tête en avant. Les narines tiennent délicatement vos doigts et maintenez-la pendant 5 à 7 minutes, respirant alors doucement par le nez. Si le sang continue à couler, épongez-le doucement avec une serviette en papier ou en tissu propre. Vous pouvez attacher de la glace au nez (pendant plusieurs minutes, pas plus longtemps) ou à une bouteille en plastique remplie d’eau froide.

Lorsque, après des actions bien effectuées, le sang continue de couler, cela signifie que ce ne sont pas les capillaires qui sont endommagés, mais les vaisseaux. Des tampons de coton ou de gaze stériles imbibés d'huile d'argousier ou de peroxyde d'hydrogène doivent être insérés dans les voies nasales.

Dans ce cas, lorsque le saignement ne peut pas être arrêté seul au bout de 20 à 30 minutes, il est nécessaire de déterminer la nature du problème, avec l'aide d'un médecin, car le motif peut être très grave.

Mesures préventives

Les mesures préventives visant à prévenir les saignements de nez fréquents sont simples. C'est peut-être pourquoi beaucoup les ignorent. Et c’est totalement vain, car ils restaurent simultanément la santé et renforcent l’immunité:

  • le rejet des mauvaises habitudes renforce la protection immunitaire et permet aux muqueuses de rétablir pleinement leurs fonctions en quelques mois seulement;
  • la pensée positive soulage les stress importants ou leur permet de se supporter beaucoup plus facilement - sans pics de tension artérielle ni nuits sans sommeil;
  • bonne nutrition - fournit au corps toutes les substances nécessaires, réduit le taux de cholestérol, régule les processus métaboliques;
  • activité physique - modérée mais régulière, améliore le système cardiovasculaire, prévient l'hypertension;
  • procédures de trempe, en particulier celles à base d’eau - entraînez les navires, conservez leur élasticité, renforcez le système immunitaire, réduisez la sensibilité météorologique.

Enregistre les muqueuses du nez contre les dommages et l'utilisation appropriée des médicaments. Sans connaître exactement le mécanisme d'action des médicaments et sans prescrire un traitement de manière indépendante, on peut «tuer» l'immunité, provoquer des allergies et déséquilibrer les hormones.

Par conséquent, ne traitez pas vous-même les saignements de nez répétés - une consultation avec un médecin vous assurera des erreurs et vous évitera de possibles complications.

D'Autres Articles Sur Embolies