logo

Diagnostic de l'hypertrophie ventriculaire gauche à l'ECG

Le ventricule gauche du cœur est la chambre principale du cœur, responsable de la circulation sanguine dans tout le corps.

Par conséquent, toute perturbation du travail de ce département peut avoir les conséquences les plus désagréables pour la santé et même la vie humaine.

L’hypertrophie est l’une des pathologies les plus courantes du ventricule gauche.

C'est quoi

L'hypertrophie ventriculaire gauche (VG) implique une augmentation de la cavité et des parois en raison de facteurs négatifs internes ou externes.

Ils comprennent généralement l'hypertension, l'abus de nicotine et d'alcool, mais une pathologie modérée est parfois constatée chez les personnes pratiquant un sport et soumises régulièrement à des efforts physiques importants.

Les taux d'indices myocardiques

Il existe un certain nombre de critères pour évaluer le travail du ventricule gauche, qui peuvent différer considérablement d'un patient à l'autre. La transcription ECG consiste en une analyse des dents, des intervalles et des segments et de leur conformité aux paramètres établis.

Le décodage ECG chez les personnes en santé ne présentant pas de pathologies du VG est le suivant:

  • Dans le vecteur QRS, qui montre le rythme de l'excitation dans les ventricules: la distance entre la première vague de l'intervalle Q et S doit être de 60 à 10 ms;
  • La dent de S doit être égale à l'onde R ou inférieure à celle-ci;
  • La dent de R est fixée dans toutes les tâches;
  • La dent de P est positive dans les affectations I et II, dans le cas de VR, elle est négative, largeur - 120 ms;
  • La durée de la déviation interne ne doit pas dépasser 0,02-0,05 s;
  • La position de l'axe électrique du cœur est comprise entre 0 et +90 degrés;
  • Conductivité normale le long de la jambe gauche du faisceau.

Signes de déviations

Sur l’ECG, l’hypertrophie ventriculaire gauche du cœur se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • L'intervalle moyen de QRS dévie vers l'avant et vers la droite en ce qui concerne la situation;
  • Il y a une augmentation de l'excitation allant de l'endocarde à l'épicarde (en d'autres termes, une augmentation du temps de déviation interne);
  • L’amplitude d’une dent de R augmente dans les affectations de gauche (RV6> RV5> RV4est un signe direct d'hypertrophie);
  • Dents en SV1 et sV2 aller plus loin (plus la pathologie est brillante, plus les dents R sont hautes et plus les dents S sont profondes);
  • La zone de transition est déplacée pour conduire V1 ou V2;
  • Le segment S-T passe en dessous de la ligne isoélectrique;
  • La conductivité le long de la jambe gauche du faisceau de His est violée ou un blocage complet ou incomplet de la jambe est observé;
  • Diminution de la conductivité du muscle cardiaque;
  • Il y a une déviation gauche de l'axe électrique du coeur;
  • La position électrique du coeur est changée en semi horizontale ou horizontale.

Pour plus d'informations sur la nature de cette condition, voir la vidéo:

Mesures de diagnostic

Le diagnostic chez les patients présentant une suspicion d'hypertrophie de la VG devrait être fondé sur des études exhaustives d'anamnèse et d'autres affections, et au moins 10 signes caractéristiques devraient être présents sur l'ECG.

En outre, les médecins utilisent un certain nombre de techniques spécifiques pour diagnostiquer la pathologie sur la base des résultats de l’ECG, notamment le système de points de Rohmilt-Estes, le symptôme de Cornell, le symptôme de Sokolov-Lyon, etc.

Recherche complémentaire

Pour clarifier le diagnostic d'hypertrophie du VG, le médecin peut prescrire un certain nombre d'études supplémentaires, avec l'échocardiographie la plus précise.

Comme dans le cas de l’ECG, l’échocardiogramme révèle un certain nombre de signes pouvant indiquer une hypertrophie du VG - augmentation de son volume par rapport au ventricule droit, épaississement des parois, diminution de la valeur de la fraction d’éjection, etc.

S'il n'est pas possible de mener une telle étude, un patient peut se voir attribuer une échographie du coeur ou une radiographie en deux projections. En outre, l'IRM, le scanner, la surveillance quotidienne de l'ECG et la biopsie du muscle cardiaque sont parfois nécessaires pour clarifier le diagnostic.

Quelles maladies se développent

L'hypertrophie du VG peut ne pas être une maladie indépendante, mais un symptôme d'un certain nombre de troubles, notamment:


    L'hypertension.

Le ventricule gauche peut présenter une hypertrophie avec une augmentation modérée et régulière de la pression artérielle. Dans ce cas, le cœur doit pomper le sang à un rythme accéléré pour pomper le sang, ce qui provoque l’épaississement du myocarde.

Selon les statistiques, environ 90% des pathologies se développent pour cette raison.

  • Défauts de la valve cardiaque. La liste de ces maladies comprend la sténose ou l'insuffisance aortique, l'insuffisance mitrale, le défaut septal ventriculaire et, très souvent, l'hypertrophie du VG est le premier et le seul symptôme de la maladie. En outre, il survient lors de maladies accompagnées d'une obstruction de la sortie du sang du ventricule gauche dans l'aorte;
  • Cardiomyopathie hypertrophique. Maladie grave (congénitale ou acquise) caractérisée par un épaississement des parois du cœur, ce qui bloque la sortie du ventricule gauche et le cœur commence à travailler avec une forte charge;
  • Cardiopathie ischémique. L'hypertrophie du VG s'accompagne d'un dysfonctionnement diastolique, c'est-à-dire une violation de la relaxation du muscle cardiaque;
  • Athérosclérose des valves cardiaques. Le plus souvent, la maladie se manifeste dans la vieillesse - sa principale caractéristique est le rétrécissement de l’ouverture de sortie du ventricule gauche à l’aorte;
  • Effort physique intense. L'hypertrophie du VG peut se manifester chez les jeunes qui pratiquent un sport de manière intense et intensive, car, en raison de lourdes charges, le poids et le volume du muscle cardiaque augmentent considérablement.
  • Traitement

    Il est impossible d'éliminer complètement la pathologie. Par conséquent, les méthodes thérapeutiques visent à réduire les symptômes causés par une violation de l'activité cardiovasculaire, ainsi qu'à ralentir la progression de la pathologie. Le traitement est réalisé avec des bêta-bloquants, inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (captopril, énalapril) en association avec le vérapamil.

    En plus du traitement médicamenteux, vous devez suivre votre poids et votre pression, arrêter de fumer, boire de l'alcool et du café, suivre un régime (refus du sel de table, des aliments gras et frits). Les produits laitiers, le poisson, les fruits et légumes frais doivent être présents dans l'alimentation.

    L'activité physique devrait être modérée et le stress émotionnel et psychologique devrait être évité autant que possible.

    Si l'hypertrophie du VG est causée par une hypertension artérielle ou par d'autres troubles, la principale tactique de traitement devrait être de les éliminer. Dans les cas avancés, les patients nécessitent parfois une intervention chirurgicale au cours de laquelle une partie du muscle cardiaque modifié est enlevée par voie chirurgicale.

    Si cette condition est dangereuse et si elle doit être traitée, regardez la vidéo:

    L'hypertrophie du VG est une affection plutôt dangereuse qui ne peut être laissée sans surveillance, car le ventricule gauche est une partie très importante de la grande circulation. Dès les premiers signes de pathologie, consultez votre médecin le plus rapidement possible et effectuez toutes les recherches nécessaires.

    Les principaux signes d'hypertrophie ventriculaire gauche à l'ECG

    L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

    Dans cet article, vous apprendrez: dans la mesure du possible, à l'aide d'un électrocardiogramme normal (ECG), à détecter l'hypertrophie ventriculaire gauche du cœur et à déterminer de manière indépendante les signes fiables de cet écart.

    L'ECG est une méthode simple mais fiable pour diagnostiquer la plupart des maladies cardiaques. L’hypertrophie ventriculaire gauche en fait partie. Cet écart peut être à la fois une variante de la norme et une condition pathologique. La première option est typique pour les personnes qui pratiquent un sport, la seconde est un signe de maladie cardiaque grave. Le ventricule gauche hypertrophié a des parois épaissies, une masse et une taille accrues, perd sa structure normale et son apport sanguin et ne peut plus se contracter complètement. Tous ces changements sont reflétés dans l'ECG, l'hypertrophie la plus forte et la plus prononcée.

    L'électrocardiographie ou ECG est l'une des principales méthodes de diagnostic des maladies du système cardiovasculaire

    Dans la première partie de cet article, vous apprendrez les paramètres de base d'un ECG normal et pourrez voir leur comparaison avec celui d'un patient présentant une hypertrophie ventriculaire gauche. Dans la deuxième partie de l'article, chacune des caractéristiques est décrite en détail et de manière accessible.

    Le cardiologue déchiffre professionnellement l'ECG, mais le thérapeute peut également voir les changements typiques.

    Caractéristiques comparatives de l'ECG en santé et en maladie

    L'ECG est un enregistrement graphique de l'activité électrique du cœur. Il a la forme d'un complexe de plusieurs dents et de leurs intervalles, qui se répètent à intervalles de temps égaux. Un complexe affiche une contraction du cœur.

    La séquence des dents et des lignes sur l’électrocardiogramme est la suivante:

    1. Ligne horizontale lisse entre les complexes de dents - le temps où le coeur n'est pas réduit.
    2. L'onde P, la première du complexe, reflète la contraction des oreillettes, tournée vers le haut.
    3. La dent Q - la seconde après P, est abaissée, il n’y en a pas toujours.
    4. L'onde R - la plus haute, tournée vers le haut, affiche la contraction des ventricules.
    5. S dent - R opposé, vers le bas.
    6. La dent de T - passe après S à travers un petit intervalle sous la forme d'une ligne horizontale, basse, tournée vers le haut.
    7. Segment S - T - intervalle de ligne horizontale entre les dents correspondantes.

    Pendant l'enregistrement ECG, des électrodes d'enregistrement sont placées sur tous les membres et différentes parties de la moitié gauche du thorax au-dessus de la projection de l'emplacement de certaines zones du cœur. Ceci est nécessaire afin de montrer comment l'impulsion électrique passe à travers chacune des divisions anatomiques. L'emplacement de l'électrode est appelé dérivation cardiaque et est marqué sur l'ECG comme suit:

    1. Fils standard (électrodes de membre):

    • Je - le premier;
    • II - le second;
    • III - le troisième;
    • AVL - ressemble au premier;
    • AVF - similaire à la troisième;
    • AVR - non noté.

    2. Fils de poitrine (électrodes thoraciques):

    • V1, V2, V3 - représentent l'état de la moitié droite du cœur;
    • V4 - évalue la pointe;
    • V5, V6 - affiche l'état de la moitié gauche du cœur.

    Par conséquent, pour évaluer l'hypertrophie ventriculaire gauche, vous devez faire attention à:

    • Les dents des segments R, S, T et S - T sont appelées complexes ventriculaires.
    • Recherchez les modifications dans les dérivations 1, AVL, V5, V6 (elles sont appelées positions de gauche, ce terme apparaîtra donc dans le texte).

    Le tableau montre les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche, qui doivent prêter attention à l'ECG, ainsi que des caractéristiques comparatives avec la norme.

    Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire gauche

    Le coeur se compose de plusieurs chambres. Le ventricule gauche est la chambre principale responsable de la circulation sanguine dans tout le corps. L’augmentation de sa taille en raison de charges fonctionnelles excessives est appelée hypertrophie. La pathologie peut entraîner de graves problèmes de santé. Cela aide à identifier l’étude de l’ECG (électrocardiographie).

    Signes d'hypertrophie ventriculaire gauche

    L'augmentation de la taille des parois de la chambre gauche du cœur provoque un épaississement de la paroi interne du ventricule, ainsi qu'un joint étanche entre le compartiment de la chambre. Parfois, sans ECG, il est impossible d'identifier les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche (HVG), mais ces patients sont très peu nombreux. Plus souvent, les patients se plaignent d'angine (douleur au coeur et à la poitrine). Une autre hypertrophie peut être la fibrillation auriculaire (perturbation du rythme sinusal), provoquée par le manque d'oxygène du cœur et la fibrillation auriculaire.

    Certains patients ressentent une décoloration temporaire du cœur, une sensation de malaise (faiblesse), des vertiges. L'hypertrophie peut être indiquée par l'apparition d'un essoufflement, même avec un léger effort physique. Les autres signes de pathologie comprennent:

    • instabilité de la pression (pression artérielle élevée, puis baisse brusque ou vice versa);
    • maux de tête fréquents;
    • troubles du sommeil - insomnie;
    • hyperhydratation extracellulaire des tissus mous (œdème);
    • s'évanouir

    Déterminée par l'hypertrophie ventriculaire gauche de l'ECG et sur la base des plaintes du patient, si les symptômes énumérés ci-dessus sont présents de façon continue. Retarder le traitement de la pathologie n'en vaut pas la peine, cet état étant une menace directe pour la santé et la vie humaines. Le ventricule hypertrophié perd sa capacité à se contracter complètement, ce qui explique la perturbation de la circulation sanguine - les cellules, les tissus mous et le cerveau commencent à manquer d'oxygène.

    Signes d'hypertrophie ventriculaire gauche à l'ECG

    L'électrocardiographie est une méthode pour étudier le travail de différentes parties du cœur. Le travail rythmique du myocarde forme un champ électrique avec des signaux négatifs et positifs. La différence entre ces indicateurs est fixée par des électrodes fixées au corps du patient. L'électrocardiographe détecte les modifications des signaux reçus des électrodes et imprime une projection sur papier.

    La période est affichée par une ligne horizontale. Dents verticales (angles) - la profondeur et la fréquence des contractions du myocarde. Les impulsions avec une valeur positive sont affichées avec un angle dirigé vers le haut, avec un angle négatif - à partir du bas de la ligne horizontale. Chaque broche indique le travail d'un département particulier du cœur. Les indicateurs de la fonctionnalité du ventricule gauche sont:

    • Onde T - une valeur indiquant la période de récupération des ventricules entre les contractions cardiaques.
    • Q, R, S - donne une estimation de l'activité motrice des ventricules.
    • Segment ST - indique la distance entre les angles principaux. Segment + brin = intervalle de temps.
    • Les pistes V1, V2, V3 - donnent une idée de l'état de la moitié droite du muscle cardiaque.
    • V4 - évaluation du sommet du coeur.
    • V5, V6 - montrent le travail de la moitié gauche du myocarde.
    • AVL - paroi latérale avant du coeur.
    • AVF - paroi inférieure arrière.
    • 1 et 2 dérivations (électrodes des membres) - les parois avant et arrière du myocarde.
    • 3 dérivations - corrige un ensemble de 1 et 2 dérivations.

    Sur un électrocardiogramme, les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche seront décrits par des modifications de certains indicateurs. Ceux-ci comprennent:

    • La dent R dans les assignations de V5, V6 est plus en comparaison avec V1, V2.
    • T wave down (impulsion négative). Sa division en deux moitiés, tournée vers le haut (impulsion à double bosse). L'onde T ressemble à une lettre S inversée (impulsion biphasée) - la première moitié de l'angle est dirigée vers le bas, la seconde vers le haut.
    • Le décalage du segment ST vers le bas ou vers le haut par rapport à la ligne temporelle réelle.
    • Onde S modifiée: concave maximum dans 3 dérivations, entaillé ou mal exprimé en positions 1, AVL, V5, V6.

    Caractéristiques comparatives de l'ECG en santé et en maladie

    L'axe cardiaque électrique est un indicateur total qui reflète la direction de différentes impulsions. Le changement d'une seule des cicatrices n'est pas un symptôme fiable de la pathologie de la chambre gauche. L’ECG de l’hypertrophie ventriculaire gauche doit contenir plusieurs critères modifiés à la fois: dents R et T, segment ST. Tableau comparatif des écarts et des normes:

    Signes d'hypertrophie ventriculaire gauche à l'ECG

    L'hypertrophie ventriculaire est une pathologie du coeur dans laquelle la paroi musculaire de cette région s'épaissit. Ce défaut peut être dangereux en raison du développement de diverses formes d'arythmie et d'ischémie, d'insuffisance de la fonction cardiaque. L'hypertrophie peut être asymptomatique pendant longtemps et est détectée par hasard au cours d'un ECG.

    L'électrocardiographie est une méthode fiable et courante pour diagnostiquer les maladies du système cardiovasculaire, notamment l'hypertrophie ventriculaire gauche. Les patients cardiologues se demandent souvent ce que signifie l'hypertrophie ventriculaire gauche sur l'ECG? Il affiche graphiquement l'activité électrique du cœur et enregistre les écarts qui ne lui permettent pas de produire et de conduire régulièrement des impulsions.

    Quoi regarder lors du décodage de l'ECG

    Pour enregistrer des électrodes ECG sont superposés sur les membres et certains points de la poitrine du patient. Chacun d'eux sur un ruban d'électrocardiogramme est indiqué par un fil spécifique, qui reflète la conduction d'une impulsion électrique dans différentes parties du cœur. Il y a 3 dérivations standard, 3 renforcées et 6 dérivations thoraciques. Le tableau ci-dessous décrit les dérivations et la zone du cœur affichée par celles-ci.

    Conduire

    Placez le revêtement d'électrode

    La zone du coeur correspondant au plomb

    Un battement de coeur (cycle cardiaque complet) sur un ECG est indiqué par un complexe de 5 dents PQRST consécutives situées à un certain intervalle les unes des autres. L'onde P décrit l'excitation auriculaire, le complexe QRS - systole ventriculaire, l'onde T enregistre la sortie des ventricules de l'état excité. Parfois, la sixième vague de U est enregistrée, indiquant la sortie finale de l'excitation du système de conduction intraventriculaire. Il se trouve après toutes les autres dents et est toujours situé au-dessus de l'isoline.

    Pour détecter une pathologie du coeur, il est nécessaire d'étudier attentivement les complexes dentaires dans toutes les dérivations. Les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche apparaissent sur l'ECG lors de modifications des dents R, S, T (complexe ventriculaire) dans des dérivations enregistrant des impulsions électriques du cœur gauche.

    Causes et symptômes de l'hypertrophie ventriculaire gauche

    L'hypertrophie du VG survient à la suite d'un travail intensif du muscle cardiaque. L'épaississement du myocarde permet au cœur de se contracter plus fortement dans des conditions de charge accrue. Les raisons du développement de LVH peuvent être:

    • Exercice excessif. Le cœur est obligé de s'adapter à des charges extrêmes, se contractant plus fort. Les athlètes professionnels et les personnes engagées dans un travail physique pénible risquent de développer un vice.
    • L'hypertension. Dans des conditions d'hypertension artérielle constante, le débit cardiaque augmente, ce qui nécessite une plus grande force de contraction du muscle cardiaque.
    • Malformations cardiaques. La prolifération myocardique se produit dans les pathologies des parois et des valves du cœur, dans lesquelles le ventricule gauche est obligé de subir un stress supplémentaire. Les anomalies congénitales (défauts de cloisons, sous-développement ou obstruction des valves cardiaques, manque de sections du cœur) sont détectées chez un enfant de la première année de vie. Les pathologies cardiaques acquises (sténose ou insuffisance de la valve aortique) se développent à tout âge dans le contexte de maladies cardiovasculaires.
    • Cardiomyopathie hypertrophique. L'épaississement de la paroi ventriculaire se produit sans causes externes. Il est considéré comme une maladie à prédisposition héréditaire.
    • L'obésité. Le surpoids crée une charge accrue sur le cœur. En outre, l'obésité est souvent accompagnée d'athérosclérose aortique et d'hypertension, ce qui aggrave la prolifération de la paroi ventriculaire.

    L'hypertrophie ventriculaire gauche peut être asymptomatique pendant longtemps. Ses signes cliniques ne sont détectés qu'au stade sévère, lorsque se développe l'insuffisance cardiaque. Ses principaux symptômes sont:

    • vertiges et faiblesse;
    • essoufflement avec peu d'effort (dans les cas graves - au repos);
    • gonflement bleuté des membres, froid au toucher et aggravé en fin de journée;
    • sensation de rythme cardiaque, augmentation de la fréquence cardiaque (signes d'arythmie);
    • douleur derrière le sternum, irradiant au bras gauche et à l'épigastre.

    Les manifestations d'hypertrophie ventriculaire peuvent augmenter avec l'effort physique, l'agitation intense et la fatigue, ainsi que pendant la grossesse.

    Hypertrophie ventriculaire gauche à l'ECG

    L'épaississement du myocarde se traduit par des modifications caractéristiques des dents du complexe ventriculaire (R, S, T) en dérivations qui enregistrent l'activité de la région cardiaque gauche (cinquième à sixième pectoraux, premier standard, renforcé de la main gauche).

    Les principaux signes de LVH sur un ECG:

    • Onde R élevée en V5, V6, broche profonde S en V1, V2. Normalement, l'onde R d'amplitude la plus élevée et l'onde S la plus profonde sont observées dans les dérivations thoraciques de deuxième et troisième-quatrième standard.
    • En laisse I, AVL, V5, V6 le segment ST est enregistré au-dessous de la ligne de contour et une onde T. négative ou biphasée est formée. Normalement, T est toujours situé au-dessus de la ligne de contour (positif), le segment ST est situé horizontalement.
    • Le décalage de l'axe électrique du coeur vers la gauche: forte amplitude R dans le premier standard et AVL, exprimée en S dans le troisième standard. Dans la seconde avance standard, S profond, un léger R (r) ou son absence complète est le complexe QS.

    Le décodage de l'ECG pour détecter les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche chez l'enfant et l'adulte nécessite un examen supplémentaire: la mise en place d'une échographie cardiaque avec examen vasculaire Doppler, la mesure de la pression artérielle (si nécessaire, son suivi quotidien), la détermination de marqueurs biochimiques de la pathologie cardiaque et vasculaire. Après clarification de la cause de LVH, un traitement médical ou chirurgical approprié est prescrit.

    Des complications

    Les changements hypertrophiques du ventricule gauche peuvent se développer longtemps sans les manifestations cliniques caractéristiques. En progressant, le défaut perturbe le travail de toutes les parties du cœur et des vaisseaux coronaires. Cela peut menacer le développement de la maladie ischémique et de ses formes les plus dangereuses - infarctus du myocarde et mort subite d'origine cardiaque.

    Les modifications de la structure du myocarde, observées dans l'hypertrophie, entraînent une altération de l'excitabilité et de la conduction. Dans de tels cas, des arythmies surviennent. Les cas les plus fréquents d’HVV sont les formes d’arythmie supraventriculaires et ventriculaires.

    Avec la progression des processus hypertrophiques dans le ventricule gauche, les signes d'insuffisance cardiaque augmentent. Cela signifie que le cœur a cessé de résister à une augmentation du stress et ne fournit pas un apport sanguin suffisant au corps. En l'absence du traitement nécessaire, la maladie entraîne rapidement la mort.

    Prévention

    Afin de ne pas créer de travail ardu pour votre cœur, vous devez suivre les recommandations suivantes:

    • Contrôle du poids. Les personnes obèses sont plus susceptibles de souffrir d'hypertension artérielle et d'athérosclérose vasculaire, ce qui entraîne un stress sur le muscle cardiaque.
    • Gardez un style de vie actif. Des exercices physiques modérés réguliers entraînent le myocarde et l’ensemble du système cardiovasculaire.
    • Abandonnez les mauvaises habitudes. L'éthanol et la nicotine endommagent la structure du muscle cardiaque et des vaisseaux sanguins, ce qui peut déclencher le développement d'une augmentation du ventricule gauche.
    • Éviter le stress. Le stress chronique et le surmenage provoquent la production d’hormones surrénaliennes, qui augmentent la contraction du cœur et la résistance des vaisseaux sanguins.

    Au stade initial, l’identification de l’hypertrophie du VG permet le passage annuel de l’électrocardiographie. Les modifications même minimes du travail du cœur sont enregistrées sur l’ECG, ce qui permet de les éliminer rapidement et sans complication mettant la vie en danger.

    Hypertrophie ventriculaire gauche (LVH du coeur): qu'est-ce que c'est, signes d'ECG, symptômes et traitement

    Déclinaison dans la formation de structures cardiaques due à des facteurs congénitaux ou acquis. Ces derniers prévalent en pratique clinique. Un rôle diagnostique important est attribué à la composante génétique, qui est rarement isolée.

    Les malformations du myocarde sont considérées comme l’une des variétés les plus courantes du processus pathologique.

    L'hypertrophie ventriculaire gauche est une augmentation de la masse musculaire des parois de la chambre de pompage principale du cœur, qui est le résultat de déviations externes. Primaire, ça n'arrive pas.

    Le danger de la condition décrite varie d'un cas à l'autre. Fondamentalement, il s'agit d'une pathologie lente, sans aucun symptôme prononcé à un stade précoce. S'il n'y a pas de dynamique du processus, alors même le traitement n'est pas nécessaire. Traitement médicamenteux, de soutien, au besoin.

    LVH du coeur est formé à des vitesses extrêmement lentes. Sur le fond de l'hypertension artérielle, le temps d'apparition varie de 2 à 10 ans ou plus, ce qui permet d'examiner qualitativement le patient.

    Les personnes âgées constituent le principal contingent de patients. Dans certains cas, l'affection n'est pas considérée comme pathologique et ne nécessite pas d'assistance spécialisée.

    Le mécanisme de développement des anomalies

    Le chemin de formation est déterminé par la perturbation de l'activité fonctionnelle normale du muscle cardiaque. L'hypertrophie est la prolifération ou l'augmentation de la masse des structures cardiaques dans la région du ventricule gauche.

    Apparaît à la suite d'hypertension, rarement de pathologies tierces. Ils ont une propriété: une augmentation de la charge sur les tissus normaux.

    Une stimulation excessive, inadaptée aux capacités réelles du corps, conduit au travail du mécanisme adaptatif. Pour contracter plus activement, le cœur est obligé de développer une masse musculaire.

    Mais ceci est initialement un chemin de récupération imparfait. La structure anatomique étendue et encombrante ne peut pas fonctionner normalement.

    De là, la contractilité du myocarde, le volume de la libération sanguine et le travail des structures cardiaques en général, l'hypoxie, l'atrophie des tissus et des systèmes sont problématiques.

    Une défaillance multiviscérale se produit, ce qui entraîne naturellement un résultat mortel.

    Heureusement, le processus est lent. De l'apparition de l'apparition des premiers symptômes d'hypertrophie au développement de troubles généralisés, il faut compter entre 7 et 15 ans.

    Classification

    La typification est effectuée pour deux raisons.

    L’évaluation des modifications anatomiques caractéristiques du LVH s’appelle:

    • Hypertrophie excentrique. Il se développe à la suite d'un excès de sang, de sa stagnation dans le ventricule gauche, caractéristique des anomalies de la valvule aortique et mitrale. Le processus pathologique est déterminé par l'expansion de la chambre cardiaque, une légère augmentation de la masse musculaire du myocarde sans épaississement direct de la paroi elle-même. Le rétablissement présente de grandes difficultés, visant à éliminer la cause fondamentale. Un long cours est associé à des complications mortelles.
    • Hypertrophie ventriculaire gauche concentrique. Hypertension inhérente. Environ 85% des patients expérimentés ont des antécédents d'épaississement des parois des ventricules. Au fil des ans, le processus s’est aggravé, surtout s’il n’ya pas de traitement compétent. Le risque pour la vie est déterminé à 15% dans la perspective de 5 ans avec une forme développée.

    Etapes de développement de LVH

    Une autre façon de classer les changements pathologiques est de les déclarer. L'évaluation est effectuée sur la base des signes cliniques, du degré de déviation fonctionnelle.

    • La première étape. Initiale. En temps normal, l'épaisseur du myocarde du ventricule gauche est de 7 à 11 mm. À mesure que le défaut se développe, le mur peut s'épaissir. Une autre option est la dilatation (étirement) de la chambre elle-même sans augmenter l'épaisseur de la paroi. Les deux options sont dangereuses. Sur le fond de la première étape, il n'y a aucun symptôme, le patient n'est pas conscient du problème. Une augmentation des structures anatomiques se produit à 12-13 mm, pas plus. Compensation complète, les complications ne se produisent que rarement. Il faut garder à l’esprit que chez l’homme, la coque extérieure a par défaut plus de 0,5-1 mm.
    • Deuxième étape Modéré. L'épaisseur de la paroi hypertrophiée est de 13,1-14,5 mm. Il existe une symptomatologie prononcée des structures cardiaques, du cerveau et du système nerveux dans son ensemble, du tractus excréteur en cas d'atteinte des reins. Les risques sont grands. La mort survient dans 20% des cas, les déviations sont mieux tolérées chez les jeunes, car ils ne sont pas aussi simples en termes de prédiction.
    • La troisième étape. Dans certaines classifications, il est considéré comme extrême, alors que d’autres, experts et théoriciens, distinguent également le quatrième, terminal. En fait, ils sont un. En épaississant plus de 14-15 mm, il y a une violation généralisée des fonctions corporelles. Le manque de circulation sanguine entraîne une hypoxie tissulaire. La reprise n'a pas de perspectives.

    L'augmentation du ventricule gauche du coeur est caractérisée par la forme et la sévérité. Une telle classification combinée est utilisée tout au long de la pratique clinique.

    Qu'est-ce qu'une hypertrophie dangereuse?

    Les complications des troubles de la structure myocardique constituent une menace directe pour la vie et la santé humaines:

    • AVC La forte baisse de l'intensité de la nutrition des structures cérébrales. Il y a un double risque. D'une part, une pression artérielle toujours élevée menace le développement d'une hémorragie, c'est-à-dire d'une rupture du vaisseau cérébral. D'autre part, le coeur lui-même ne peut pas fournir de tissu nerveux adéquat. D'où le risque accru d'accident vasculaire cérébral ischémique et hémorragique. Ce qui vient en premier est une question. Les patients présentant une forme excentrique du processus pathologique sont moins à risque.
    • Crise cardiaque. Nécrose des structures cardiaques. Le résultat naturel de l'incapacité à fournir de l'oxygène lui-même. Il commence sous la forme d'une maladie ischémique, puis il s'aggrave et se transforme en urgence.
    • Arrêt cardiaque à la suite du développement d'arythmies redoutables. L'activité électrique des ventricules augmente, ce qui conduit à la mort précoce de patients de tous âges.
    • Démence vasculaire. Démence. Réversible dans les premières étapes. Ensuite, même en cas de succès, un défaut neurologique est possible.
    • Évanouissement Peut causer des blessures.

    La prévention des complications est l’une des tâches de la thérapie.

    Raisons

    L'hypertrophie ventriculaire gauche se développe en raison de facteurs cardiaques et vasculaires. Très rarement d'autres moments, certains n'ont pas de fond pathogène.

    Voici un exemple de liste:

    Crise cardiaque

    Transféré dans le passé récent. Il en résulte une sclérose des tissus, c'est-à-dire leur remplacement par des structures cicatricielles. D'où l'augmentation de la charge sur le cœur, due à la nécessité de pomper activement le sang dans le contexte de ressources réduites et de la capacité du myocarde.

    Il y a tout un groupe de formes du processus pathologique. La récupération n'a pas de sens dans les étapes ultérieures. Le traitement dans les premiers jours implique la prise de médicaments à vie.

    Maladie coronarienne

    Présenté par les mêmes signes qu'une crise cardiaque. La seule différence réside dans l'intensité des phénomènes destructeurs. Au cours de la coronaropathie, ils sont lents, progressifs.

    La nécrose de type aigu se développe plus tard lorsque le processus atteint une certaine masse critique. Traitement systémique. 1 à 2 fois par an ont besoin de soins hospitaliers. Réalisé de manière planifiée.

    Pathologies inflammatoires des structures cardiaques

    La myocardite comme espèce principale. Il a une origine principalement infectieuse.

    Cela nécessite une longue et minutieuse récupération dans un hôpital spécialisé. Sans assistance, il se produit une destruction du tissu musculaire et des oreillettes.

    Le type auto-immun se développe moins fréquemment et a un cours plus doux. L'hypertrophie ventriculaire gauche est une complication, elle est presque inévitable.

    Le développement ne peut être évité qu'en commençant le traitement dans les 24 à 48 heures suivant le début du processus.

    Défauts de la valve mitrale

    Sténose, fusion complète, prolapsus. Fournir une régurgitation (courant inversé) de sang dans la chambre précédente de l'organe musculaire.

    Une quantité suffisante de tissu conjonctif fluide est projetée dans l'aorte. Par conséquent, l'hypoxie et l'intensification réflexe de l'activité cardiaque. C'est un mécanisme compensatoire.

    La restauration est strictement chirurgicale, dans des conditions stationnaires. Les perspectives de rétablissement complet sont bonnes avec l’initiation précoce du traitement. Plus le défaut anatomique est important, plus le pronostic est sombre.

    Maladie de la valve aortique

    Il couvre l'entrée de la plus grande artère, empêchant ainsi le sang de retourner dans le ventricule. En violation du travail se produit la régurgitation, la stagnation du tissu conjonctif liquide. Là encore, le mécanisme de compensation est activé. Traitement chirurgical. Les prévisions sont identiques à celles du cas précédent.

    Cardiomégalie ou coeur haussier

    Il peut s'agir d'un type de cardiomyopathie hypertrophique. A un caractère héréditaire, rarement acquis.

    Vous permet de connaître votre épaississement anormal de la couche musculaire sur toute sa longueur.

    Au fil du temps, un tel organe perd sa fonctionnalité. La seule chance de sauver le patient est une greffe précoce.

    L'hypertension

    Une augmentation soutenue de la pression entraîne une augmentation de la charge sur le ventricule gauche en tant que structure principale responsable du flux sanguin dans le grand cercle.

    Les patients avec l'expérience des sondages ont l'hypertrophie, il ne se manifeste généralement pas, mais cela va jusqu'à un certain point.

    Athlète du coeur

    Le nom approximatif des changements qui se produisent dans les structures cardiaques des personnes professionnellement engagées dans l'activité physique.

    Il y a un débordement de chambres avec du sang afin de transférer la quantité plus rapidement, le corps modifie la structure du cœur. La surcharge de volume affecte les conditions générales lorsque le patient cesse de faire du sport.

    Les causes d'épaississement des parois de la chambre ventriculaire sont relativement peu nombreuses, ce qui simplifie le diagnostic.

    Comment se manifeste la maladie?

    La liste des symptômes est déterminée par la gravité du processus principal, la durée des changements pathologiques et certains autres facteurs.

    La liste moyenne ressemble à ceci:

    • Vertiges. Développe paroxystique. Les épisodes peuvent être répétés plusieurs fois au cours d'une même journée. L'intensité du trait varie. D'un faible inconfort à l'impossibilité de s'orienter dans l'espace. La raison en est une ischémie cérébrale de gravité variable.
    • Céphalgie Mal maux de tête pressants. Localisé dans l'occiput, également sommet. Se produit sporadiquement. Dure d'une heure à quatre. Dans le cas de l’apparition d’une crise hypertensive - avant son soulagement.
    • Malaise à la poitrine. On se sent comme de la pression, comme si on mettait une pierre. Peut indiquer des conditions relativement inoffensives ou une crise cardiaque en développement.

    Il est nécessaire d’écouter le pouvoir de la manifestation, s’intensifie-t-il pendant la respiration ou le mouvement? Si oui, il n'est pas nécessaire de parler d'origine cardiaque.

    Les douleurs qui ne répondent pas à ces facteurs et qui durent moins de 10 à 20 minutes sont du type angor. Plus - il est supposé une crise cardiaque.

    • Chiffres de l'hypertension artérielle. La correction de l'effet ne donne pas non plus que ce soit temporaire, à court terme. Nécessite un changement constant de médicaments ou une augmentation de la posologie (et souvent en même temps). Le processus pathologique résistant est provoqué par l'hypertrophie et elle l'incite elle-même. Il y a un cercle vicieux.
    • Étouffement. Habituellement à la suite d'asthme cardiaque. Il se développe dans le contexte d'une déviation de courant à long terme, en tant que complication. Peut causer un œdème pulmonaire. Sans correction de l'état se termine par la mort du patient. Il a tendance à évoluer de façon chronique et récurrente.
    • Arythmies. Par type de tachycardie, fibrillation ventriculaire. Plus rarement bat. Le plus souvent, il existe des formes "dangereuses" conduisant à un résultat mortel à court terme. La manifestation est renforcée par un effort physique. Une activité excessive (caractéristique estimée) conduit à un arrêt cardiaque.
    • Faiblesse, capacité réduite de travailler, somnolence. Se pose progressivement. Dans les cas graves, l'invalidité survient. Le patient est incapable d'accomplir même les tâches ménagères, sans parler de professionnel.
    • Oedème des membres inférieurs. Développer en fin d'après midi. Le symptôme indique une violation du tractus excréteur, en particulier des reins.
    • Évanouissement. Des preuves répétées soutiennent un processus pathologique grave impliquant des structures cérébrales. AVC possible dans un proche avenir.
    • Triangle nasolabial bleu pâle, peau, muqueuses.

    Le tableau clinique peut ne pas être complet. Au moins 2 symptômes sont requis. Dans de rares cas, il peut ne pas y avoir de signes.

    Diagnostics

    Dirigé par un cardiologue instrumentale, moins de méthodes de laboratoire. Ces derniers ne fournissent pas d'informations suffisantes.

    Liste des événements dans le bon ordre:

    • Recueillir les plaintes et l'anamnèse. Pour objectiver les symptômes, corrigez-les pour une analyse plus poussée.
    • Auscultation Écouter le son du coeur. Options possibles. Avec les défauts de la valve, un bruit de sinus typique de la régurgitation est détecté.
    • Mesure de la pression artérielle. Il est systématiquement supérieur à la normale dans près de 90% des cas. Aussi la fréquence cardiaque. Tachycardie typique et arythmies concomitantes.
    • Surveillance quotidienne. Enregistrement des indicateurs ci-dessus pendant 24 heures. Peut-être répété tenue.
    • Électrocardiographie. Il existe des signes spécifiques, mais sont assignés à clarifier le degré de préservation des capacités fonctionnelles du cœur.
    • Échocardiographie. Méthodes de visualisation des structures cardiaques. Il est considéré comme essentiel pour la détection précoce d’un problème ou pour déterminer la nature d’un défaut et ses perspectives de progression. Il est possible de diagnostiquer les changements asymétriques (un coefficient spécial est utilisé, un problème est détecté s'il est supérieur à 1,3).
    • IRM au besoin.
    • Le test sanguin est général et biochimique pour les indications.

    Des techniques similaires suffisent généralement.

    Signes sur l'ECG

    • Onde T négative en avance V5-6.
    • Augmentation du pic (amplitude) S dans V1-2.
    • T positif dans V1.
    • La déformation de l'intervalle ST, sa non-uniformité V6 - plus que la norme, V4 - inférieure.

    Ce sont des signes typiques d'hypertrophie ventriculaire gauche sur un électrocardiogramme, mais malgré l'évidence du problème, les médecins font souvent des erreurs, considérant le changement comme une variante de la norme physiologique. Un faux diagnostic de processus arythmiques est également possible.

    Décoder un cardiogramme nécessite des qualifications et une part d'intuition professionnelle.

    Méthodes de traitement

    Chirurgical et conservateur. Dépend de l'étiologie du processus, de la gravité des symptômes.

    • Bêta-bloquants. La préférence est recommandée pour donner Carvedilola. Pour le soulagement des crises aiguës de tachycardie - Anaprilina.
    • Préparations pour la prévention des dépôts de cholestérol: Atorvastatine, Policosanol.
      Antithrombotique. Aspirine Cardio.
    • Antiarythmique. Restaurez la fréquence normale des contractions. Hindin comme le principal.
    • La nitroglycérine pour le soulagement de la douleur aiguë. Dans le contexte de cet épisode, il est recommandé d'appeler une ambulance.
    • Antihypertenseurs de plusieurs groupes pharmaceutiques: inhibiteurs de l'ECA (périndopril), antagonistes du calcium (vérapamil ou diltiazem).
    • Diurétiques doux (Veroshpiron, Spironolactone).
    • Sartans. Réduire la charge sur le myocarde.

    Une intervention chirurgicale est prescrite pour les défauts valvulaires ou le rétrécissement critique d'une artère.

    Les méthodes de restauration impliquent le stenting d'une zone rétrécie (mécaniquement étendu artificiellement avec une athérosclérose marquée) ou la prothèse de structures ayant perdu leur activité fonctionnelle.

    Changer de mode de vie joue un rôle, mais pas si important. Il est impératif de renoncer au tabac et à l'alcool, de normaliser le sommeil et de réduire l'activité physique La consommation de sel est d'environ 5-7 grammes. Le régime est souhaitable.

    Les remèdes populaires sont strictement contre-indiqués. On ne sait pas comment le système cardiovasculaire affecté répondra à une telle activité amateur.

    Prévisions

    Relativement favorable en raison du développement long et lent des modifications pathologiques. Dans le même temps, il est déterminé par le diagnostic principal.

    Dans sa forme pure, sans traitement, des complications surviennent dans 20% des cas. Dans les dernières étapes plus souvent.

    La possibilité d'une intervention thérapeutique radicale suggère un meilleur résultat.

    Cependant, avec les troubles hémodynamiques et dystrophiques généralisés, tout est bien pire. Il existe des chances de guérison complète, mais la taille du myocarde ne diminuera pas.

    Cela ne devrait pas faire peur. Avec une thérapie complexe, on peut vivre longtemps, avec des restrictions minimales dans les activités quotidiennes.

    En conclusion

    L'hypertrophie du ventricule gauche du cœur est l'épaississement pathologique de ses parois. Accompagné de symptômes sous forme pure et de manifestations du processus pathologique principal.

    Traitement étiotrope (visant à éliminer la maladie primaire). Les signes sont enlevés au besoin.

    Il y a toujours une chance de récupération complète, la probabilité est déterminée par le diagnostic principal. L'essentiel est de ne pas retarder la visite d'un spécialiste et de consulter un cardiologue à des fins préventives tous les six mois ou tous les ans.

    Matériaux sur le sujet:

    Spécialité: endocrinologue I catégorie de qualification. Education: Université de médecine de Lodz, Pologne, 2006, doctorat. Expérience professionnelle: 11 ans.

    ECG pour hypertrophie ventriculaire gauche

    A. Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire droite comme qR

    Cette variante de l'hypertrophie ventriculaire droite survient lorsqu'il y a hypertrophie ventriculaire droite prononcée (le souhait à droite des filles devient plus à gauche).

    Déviation de l'axe électrique du coeur à droite.

    Augmentation de l'amplitude du complexe QRS.

    High R apparaît dans III et VF, et VR en tête, Deep S en I et VL en tête.

    En particulier, il est nécessaire de garder à l’esprit la valeur diagnostique d’une onde R relativement élevée dans une dérivation de RV (RunVR > 5 mm), ce qui n’est pas observé dans l’hypertrophie ventriculaire gauche.

    Les changements les plus caractéristiques sont détectés dans les dérivations thoraciques., surtout à droite.

    Ils sont pointe haute RV1-2 (RV1 > 7 mm) avec sa diminution progressive vers la poitrine gauche.

    La dent de S a la dynamique de retour, c’est-à-dire en V1 il est très petit et augmente vers le côté gauche de la poitrine.

    En relation avec la rotation du ventricule droit transmettre (rotation du coeur autour de l'axe longitudinal dans le sens des aiguilles d'une montre) la zone de transition (R = S) est décalée vers la gauche - vers V4 –V5.

    Souvent en V1 détecté tine q.

    Cela est dû à la rotation du vecteur de partition vers la gauche au lieu de la déviation normale vers la droite, d'où le nom de ce type de type ECG qR.

    3. Augmentez la durée de QRS à 0,12 ".

    Il est associé à une augmentation du temps de couverture d'excitation d'un ventricule droit hypertrophique.

    L’un des indicateurs de l’hypertrophie ventriculaire droite est augmenter le temps de déviation interne V1-2 jusqu'à 0.04-0.05 " (à la norme dans ces assignations 0,03 ").

    4. Changer la forme et la direction du segment ST et de l’onde T.

    Il y a une diminution de ST en dessous du contour et l'apparition d'une onde T biphasée (- +) ou négative dans les dérivations III et VF, V1-2.

    ECG type de qR l'hypertrophie ventriculaire droite survient dans les malformations cardiaques avec une hypertension significative dans la circulation pulmonaire, dans les malformations cardiaques congénitales.

    Avec une hypertrophie moins importante du ventricule droit ou avec une dilatation supérieure à l'hypertrophie, d'autres types de modifications de l'ECG peuvent survenir: type de RSR'et type de S (ils ne peuvent pas être compensés EOS à droite).

    B. Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire droite comme RSR (""blocus" hypertrophie du ventricule droit)

    Ce type d’ECG est appelé «rSR» pour les principaux changements d’ECG dans les dérivations thoraciques droites.

    Avec une petite hypertrophie du ventricule droit domination CEM du ventricule droit dans ce cas ne se produit pas dans toutes les périodes du complexe QRS (la prévalence de la FEM de la fille jaune droite se produit seulement dans la dernière période du complexe QRS).

    Au départ, comme d'habitude, est excité la moitié gauche du septum intercellulaire, dans quoi droit d'allaitement conduit donne tine r, et à gauche - onde q.

    Alors excité masse ventriculaire gauche et la moitié droite du septum interventriculaire (emf ventriculaire gauche prévaut), ce qui provoque tourner EOS à gauche. D'ici surgir S V1 et R V6.

    Cependant bientôt excité par hypertrophié à droite, appelant à nouveau tourner à droite EOS, et l'ECG est enregistré pointe haute R'V1 et s V5-6

    B. Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire droite comme S

    Avec hypertrophie ventriculaire droite de type S ECG en tout six plombs de poitrine pas prononcé prong R, un il y a des dents importantes S (en même temps, la dent T positive dans les dérivations thoraciques).

    La zone de transition est décalée vers la gauche.

    Le type S apparaît à emphysème et est une réflexion coeur pulmonaire chronique, en cas d'hypertrophie ventriculaire droite le coeur descend et tourne le haut du dos.

    Faire pivoter la pointe de l'obus postérieur - modifie la direction de l'EOS en arrière et à droite, en même temps se pose S au lieu de R.

    L'hypertrophie de la fille zhellu droite se rencontre à:

    cardiopathies mitrales avec prédominance de sténose,

    la plupart des malformations cardiaques congénitales

    maladies pulmonaires chroniques impliquant une hypertension pulmonaire.

    103. Schémas généraux des modifications de l'ECG dans l'hypertrophie du myocarde. Hypertrophie du coeur - une augmentation de la masse du myocarde, due à une augmentation du nombre et de la masse de chaque fibre musculaire, se développe avec une hyperfonction auriculaire et ventriculaire.

    Les changements survenant dans l'hypertrophie concernent à la fois la dépolarisation et la repolarisation.

    Dépolarisation: 1. Changements dans la direction de l'EOS (un tournant dans la direction du département hypertrophié) 2. L'amplitude des dents augmente 3. Les dents sont élargies sur l'ECG (c'est-à-dire que le temps de couverture d'excitation augmente)

    Repolarisation: avec un cœur non hypertrophié, les vecteurs dépolarisation et repolarisation sont les mêmes, avec l'hypertrophie, il existe un décalage entre les vecteurs. BPL (hypertrophie de l'oreillette gauche) 1. Elargissement des dents de platine> 0,11 2. P-mitrate de l'onde P (I, II, aVL) - P-mitrale

    GPP (hypertrophie de l'oreillette droite) 1. La dent de P ne s'élargit pas 2. La dent de Z devient P élevée, plus le P est élevé, plus le GPP est fort, augmente le plus souvent en II, III et aVR "P-pulmonale"

    L'hypertrophie des deux oreillettes 1. P augmente en III et «double bosse» en II. "P-cardiale"

    LVH (Hypertrophie ventriculaire gauche) 1. Changements de position EOS 2. Amplitude accrue du QRS dans les dérivations thoraciques 3. Élargissement du QRS (0.11-0.12) 4. Changements de forme et de direction de ST et T 5. Signe de Sokolov-Lyon: profondeur V2 S + amplitude R> 35 mm

    GPZH (hypertrophie ventriculaire droite) 1. Type qR qR: déviation de l'EOS vers la droite Augmentation de l'amplitude QRS Amplitude R + amplitude S> 10,5 mm

    2. LVH type SR ’: dans la seconde lettre standard« sur la lettre ecg M »

    3. LVH de type S (avec emphysème, sténose mitrale, insuffisance de la valve tricuspide): le S 104 prévaut dans toutes les dérivations. Diagnostic par ECG de l'ischémie myocardique.

    Les signes ECG significatifs d'ischémie myocardique sont une variété de changements dans la forme et la polarité de l'onde T. La haute onde T dans la poitrine entraîne une ischémie transmurale ou intramurale de la paroi postérieure du ventricule gauche. Une onde coronarienne négative dans les dérivations thoraciques indique la présence d'une ischémie transmurale ou intramurale de la paroi antérieure du ventricule gauche. Le principal symptôme de l'atteinte ischémique du myocarde causé par l'ECG est le déplacement du segment RS-T au-dessus ou au-dessous de l'isoline.

    105. Diagnostic ECG de l'infarctus du myocarde: signes ECG des stades de l'infarctus du myocarde. La signification clinique de la reconnaissance du stade le plus aigu de l'infarctus du myocarde.

    Au cours des 20 à 30 premières minutes, des signes de lésion ischémique du myocarde apparaissent sous la forme d'ondes T élevées et d'un décalage du segment RS-T au-dessus ou au-dessous de l'isoline. Cette période est rarement enregistrée. Le développement ultérieur d’une crise cardiaque est caractérisé par l’apparition d’une onde Q pathologique et une diminution de l’amplitude de R

    Dans cette phase de l'infarctus du myocarde, il existe deux zones: la zone de nécrose, qui se reflète sur l'ECG sous la forme d'un complexe d'onde Q ou QS pathologique, et la zone d'ischémie, qui se manifeste par une onde T. Le segment ST revient à l'isoline, qui indique la disparition de la zone de dommage ischémique.

    Elle se caractérise par la formation d'une cicatrice sur le site d'une ancienne crise cardiaque, qui n'est pas excitée et ne conduit pas l'excitation. A ce stade, le ST est sur le contour, l'onde T devient moins négative, lissée ou même positive.

    Si vous reconnaissez une crise cardiaque au stade aigu, il est possible de prévenir une perturbation irréversible du flux sanguin coronaire et de prévenir la nécrose des fibres musculaires.

    Calculatrice

    Service sans frais de travail

    1. Remplissez une application. Les experts vont calculer le coût de votre travail
    2. Calcul du coût viendra à la poste et SMS

    Votre numéro de demande

    À l'heure actuelle, une lettre de confirmation automatique sera envoyée au courrier avec des informations sur l'application.

    ECG pour hypertrophie ventriculaire gauche

    • En règle générale, un ECG de type gauche est enregistré, dans lequel l'onde R dans la sonde I est haute et la vague S dans la sonde III est profonde. Parallèlement à ces modifications, qui apparaissent généralement sur l’ECG du type gauche, il est également noté une dépression du segment ST et une onde T négative en I lead.

    • Les modifications importantes sont notées dans les dérivations thoraciques V5 et V6. Dans ces dérivations, une onde R élevée est enregistrée, le segment ST est parfois réduit, l’onde T est négative. Ce sont des signes importants d'hypertrophie du VG.

    • Dans les dérivations V1 et V2, au contraire, la dent profonde de S est enregistrée

    • On observe souvent des signes d'hypertrophie du VG chez les patients présentant une insuffisance mitrale, des anomalies de la valve aortique et une hypertension artérielle (AH).

    En raison de caractéristiques physiologiques, l’épaisseur du myocarde ventriculaire gauche est généralement supérieure à celle du pancréas. Dans l’hypertrophie du VG, le vecteur principal de la FEM est dirigé vers la gauche et l’arrière et, selon le degré d’hypertrophie, il est plus ou moins prononcé et parfois même refusé. Le principal vecteur de CEM augmente en raison d'une augmentation de la masse musculaire du ventricule.

    Pour diagnostiquer l'hypertrophie ventriculaire gauche, vous devez tout d'abord visualiser l'ECG enregistré dans les dérivations des membres et déterminer son type. Ensuite, vous devriez rechercher les déviations par rapport à la forme normale de la courbe. Ensuite, examinons l’ECG pris dans les dérivations thoraciques et examinons, comme dans le cas de l’analyse de l’ECG dans les dérivations des membres, des changements indiquant une hypertrophie du VG.

    L'électrocardiogramme dans les affectations aux extrémités (dans le plan frontal) appartient au type gauche, car le vecteur principal des champs électromagnétiques est dirigé vers la gauche. Par conséquent, la dent R est haute en avance et la vague S profonde en avance III, puis faites attention au fait qu’avec un type d’ECG gauche normal, l’onde T en I est positive, alors que dans l’hypertrophie du VG, elle est au contraire négative. En outre, la dépression ST est également notée.

    Un vectorogramme du cœur dans le plan horizontal dans des conditions normales et avec une hypertrophie du ventricule gauche (VG).
    Gauche: petite boucle QRS de vecteur normale, pointant vers la gauche. Dents R et T normales dans les dérivations V1 et V6.
    Droite: la grande boucle vectorielle du complexe QRS est dirigée vers la gauche et vers l'arrière. La boucle en T est tournée dans la direction opposée par rapport à la boucle complexe QRS et est discordante pour elle.
    Onde R élevée et T négative avec dépression du segment ST dans le plomb V6. Dent profonde S en tête V1.

    Si je dirige une onde R élevée, une dépression du segment ST et une onde T négative, on peut raisonnablement suspecter une hypertrophie du ventricule gauche (VG).

    Lors de l’analyse de l’ECG pris dans les dérivations de Goldberger, souvent dans une AVV en dérivation, des modifications similaires à celles décrites ci-dessus ont été constatées, car cette dérivation est dirigée vers le ventricule gauche (VG) et reflète son potentiel. Cela signifie que dans l'AVL du plomb, une onde R élevée, une dépression du segment ST et une onde T négative sont enregistrées.

    Dans les dérivations thoraciques, il existe une augmentation de potentiel dans V5 et V6, où une onde R élevée est enregistrée, en raison d'une augmentation de la masse musculaire VG. En raison de l'hypertrophie du myocarde, le temps de propagation de l'excitation à travers les ventricules (largeur du complexe QRS) est augmenté et le BBO est un peu plus long (> 0,052 s), mais il n'y a généralement pas de blocage du PNR. Plus l'hypertrophie du VG est grande, plus l'onde R du plomb V5 et V6 est élevée, c'est-à-dire La hauteur de l'onde R est supérieure à 2,6 mV ou 26 mm. Dans l'hypertrophie grave du VG, l'excitabilité du myocarde est également altérée (repolarisation). Par conséquent, dans les dérivations V5 et V6, il existe également une dépression du segment ST et une onde T négative, en particulier lors d'une surcharge de pression (par exemple, avec une sténose aortique).

    Le vecteur principal étant fortement dévié vers la gauche, il est dirigé depuis le pancréas (c'est-à-dire depuis le V1 principal). Par conséquent, les dérivations négatives sont enregistrées dans les dérivations V1 et V2, c'est-à-dire profonde S.

    Si la somme de l'amplitude de l'onde R dans les dérivations V5 ou V6 et de l'onde S dans les dérivations V1 et V2 dépasse 35 mm, on parle alors d'un indice de Sokolov-Lyon positif. Cet indicateur vous permet de déterminer si le patient est hypertrophié du VG. Cependant, il convient de rappeler que chez les athlètes, ainsi que parfois chez les personnes ayant un cœur pratiquement en bonne santé, l'indice de Sokolov-Lyon s'avère être un faux positif.

    Avec une hypertrophie ventriculaire gauche grave, une augmentation secondaire du LP peut survenir. Par conséquent, chez les patients présentant une hypertrophie ventriculaire gauche (VG) sévère à l’ECG, on peut également enregistrer la dent auriculaire gauche R.

    Les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche (LV) se manifestent dans les malformations cardiaques, en particulier dans les insuffisances mitrale et aortique ou dans l'hypertension et la cardiomyopathie dilatée.

    Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire gauche

    a) Un membre mène:
    • Type ECG gauche
    • RI + S III> 2,5 mV,
    RI> RII> RIII et
    TI 1,1 mV
    • onde P auriculaire gauche

    b) la poitrine mène:
    • V1: profondeur S (S> 2,4 mV)
    • V5 ou V6: R élevé (R> 2,6 mV)
    • SV1 + RV6 ou RV6> 3,5 mV (indice de Sokolov-Lyon)
    • V5, V6: BBO> 0.052c
    • BBOV6-V1> 0,032c
    • RV8, deuxième MCI> 1 mV
    • TV1> TV6 + RV6> 1,7mB
    • Violation de la repolarisation dans les dérivations gauche
    • onde P auriculaire gauche

    Hypertrophie ventriculaire gauche:
    • Type ECG gauche
    • Onde R élevée en V5 / V6 (> 2,6 mV)
    • Deep S in V1 (> 2,4 mV)
    • R à V5 / V6 + SbV1> 3,5mB
    • Maladies: insuffisance mitrale, défauts de la valve aortique, hypertension

    Hypertrophie ventriculaire gauche (VG) avec sténose aortique.
    Type gauche. L’onde S profonde (36 mm, c’est-à-dire 3,6 mV) en avance V1 et l’onde R haute (42 mm, c’est-à-dire 4,2 mV) en avance V5, ainsi que la dépression ST et l’onde T négative dans Les dérivations V5 et V6 indiquent une hypertrophie du VG.
    L'indice de Sokolov-Lyon est significativement augmenté et s'élève à 78 mm (normalement jusqu'à 35 mm).

    D'Autres Articles Sur Embolies